AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Espers ! Petty thieves and Allies of Justice !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tsukihime Aëgis
Lead Impitoyable et Tyrannique
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 28

MessageSujet: Espers ! Petty thieves and Allies of Justice !   Dim 24 Mai - 14:49


- Ahhh, fatiguée, fatiguée. Vivement la fin, et go dodo !

Tout en ruminant ces quelques mots, Sakuya s'étira un bon coup, lâchant un nouveau soupir, et leva son regard vers le grand building recouvert de baies vitrées. Le jumeau lumineux du Windowsless Building, tiens. Tout beau, tout propre, et vachement moins glauque. Perché en periphérie d'un quartier commerçant, et pas très loin d'un quartier des affaires, l'immeuble faisait un peu penser à un des gratte-ciels des centres de business américains. Mais en plus petit. Ailleurs que dans la Cité Universitaire, ça aurait limite fait tâche.

- Bon, je suis devant le bâtiment que tu m'as indiqué, je te screen ça, tu me confirmes si c'est bien ça ?

D'une main, elle leva son portable, et depuis la petite rue peu éclairée d'où elle était arrivée, elle prit une photo en contre-plongée de l'immeuble, dont les innombrables vitres sans teint reflêtaient les éclairages de la cité et de la Lune. Le MMS partit rapidement, et la réponse ne se fit pas attendre, la voix d'Eric grésillant un tout petit peu dans le micro-oreillette de la demoiselle avec son accent légèrement traînant d'adolescent blazé :

- C'est bien là. Passe par l'allée de derrière, je désactive la sécurité, tu ne devrais pas avoir trop de mal à rentrer.
- Et ma cible, je la trouve où à l'intérieur ? Faut que je monte ou que je descende ?
- A priori, c'est au premier étage, du côté où tu rentrera, donc le premier escalier venu devrait faire l'affaire.
- O~kay. Tu peux vraiment pas accéder aux serveurs toi-même ?
- Je t'enverrai pas sur place si je pouvais. Mais leur serveur est uniquement en interne, j'ai aucune prise dessus depuis le labo. Ca m'emmerde autant que toi, crois bien.
- Ouhla, c'est un paris risqué ça, mon grand. On voit que c'est pas toi qui bouge. Bon, une fois sur place, je trouve un port USB pour brancher ton matos, et le reste c'est pour toi, c'est ça ?
- Hum hum, c'est ça, répondit-il avec un bruit de mastication - ce sale petit con était en train de bouffer pendant qu'elle se tapait le sale boulot ? Ca sentait le bottage de cul une fois rentrée au bercail...

Mais pour rentrer, il fallait d'abord finir le job. Tapant un peu du pied au sol pour s'assurer que ses chaussures étaient bien calées, elle s'étira une dernière fois, plus pour s'échauffer physiquement que pour dissiper la fatigue, sautilla quelques secondes sur place, puis se dirigea enfin vers la sortie de la ruelle. L'heure du couvre-feu était déjà dépassée depuis longtemps, la nuit était bien entamée, elle devait donc éviter de se faire remarquer, aussi jeta-t-elle un coup d'oeil de chaque côté de la rue avant de la traverser pour contourner le bâtiment recouvert de fenêtres. Difficile de croire, juste en le regardant comme ça, que cet immeuble accueillant des bureaux pour une entreprise de production de software soit en fait une couverture pour l'un des laboratoires qui peuplaient l'Underground. Manque de pot pour eux, ils avaient l'air de bosser sur un truc qui intéressait Eric, et le Boss avait donné son accord pour une petite mission d'espionnage industriel...

Une fois à l'arrière du bâtiment, Sakuya fit un nouveau check. Elle s'attendait à ce que la "porte de derrière" de l'immeuble soit dans une petite ruelle planquée, genre un truc pour les livraisons et c'est tout. Mais non, certes la rue était pas bien grande, mais ça donnait sur un petit parc, entouré de plus petits bâtiments, avec ce qui ressemblait à un immeuble résidentiel de l'autre côté. Bon, la plupart des fenêtres avaient rideaux et volets fermés, il n'y avait plus guère de lumières allumées à une heure pareille : ça devrait aller.

Le rez-de-chaussée de l'immeuble était le seul étage qui n'était pas pourvu de baies vitrées sur toute sa surface extérieure. A la fois, pas top pour les employés d'être vus par tous les passants. Par contre, comme prévu, les portes étaient en verre. Epais, triple vitrage, mais en verre tout de même. Pas de bol.

- Eric, c'est bon pour toi, la sécurité ? Je voudrais pas avoir à faire taire des sirènes d'alarme par dizaines, et j'ai pas envie de poser aux caméras...
- C'était déjà bon pour les alarmes avant que t'arrives en vue de l'immeuble, quant aux caméras c'est de l'interne aussi, j'effacerai tout quand tu m'auras branché aux serveurs... Bon, tu rentres, ou tu préfères planter une tente à l'entrée et camper jusqu'à demain ?
- ... Tu perds vraiment pour attendre, tu sais ça ?

Et, tout en maugréant des malédiction à l'encontre de son opérateur du soir... elle toqua d'un geste presque négligent à la porte. Le verre émit une note qu'elle jugea un peu banale. M'enfin, on peut pas demander à toutes les portes d'être aimables, hein.

Toujours est-elle que celle-ci s'ouvrit quand même, comme les autres. Aimables ou pas, les portes en verre s'ouvraient toujours, avec cette façon particulière de "s'incliner" devant Sakuya communément appelée "éclater en mille morceau". La jeune femme s'assura simplement qu'aucun son ne quitte le petit renfoncement de la porte, alors que le verre se fissurait et éclatait complètement quelques secondes après qu'elle ai toqué, s'effondrant au sol sans un bruit en centaines de petits morceaux tranchants. Elle enjamba prudemment le tas de verre brisé, et s'engouffra sans un mot à l'intérieur de l'immeuble.

Elle resta quelques instants dans l'entrée, guettant un éventuel agent de sécurité, et laissant à ses yeux le temps de s'habituer à l'obscurité - parce qu'il n'était pas question qu'elle allume la lampe torche de son portable dans un immeuble entouré de baes vitrées, elle se contenterait de l'éclairage minimum de l'écran de son portable. Ca ne prit pas bien longtemps, et elle se mit rapidement à la recherche d'un plan de l'immeuble. Facile à trouver, vu que la porte de derrière servait aussi de sortie de secours. Bien, l'escalier le plus procher... facile. Deux fois à droite, une fois à gauche... Ok, plutôt simple. Pas plus mal, elle voulait faire vite.

D'un pas prudent mais rapide - ne produire aucun bruit aidait beaucoup -, elle atteignit rapidement la porte de la salle des serveurs, vers l'intérieur de l'immeuble. Fermée, bien sur, et pas en verre celle-ci. Cependant, sa vulnérabilité était toute autre : un lecteur de badge sur le côté. Du pain béni pour Eric. Elle n'eut qu'à fouiller dans son petit sac à dos, en tirer le micro-ordinnateur portable, y brancher le multi-cablage fin et large qui y reliait une carte magnétique, et glisser celle-ci dans le lecteur de badge.

- A toi, Master-Key, souffla-t-elle.
- Déjà dessus... répondit-il, alors que Sakuya voyait des nuées de fenêtres et de caractères incompréhensibles défiler sur l'écran du laptop. C'est bon, enlève le pass, et re-badge avec ?

Elle s'exécuta. La LED sur le côté du lecteur passa du rouge au vert lorsqu'elle y repassa la carte magnétique reprogrammée par Eric, et un léger déclic se fit entendre dans le silence du couloir. Sakuya jeta un rapide coup d'oeil à sa montre : à peu près trois minutes depuis qu'elle était entrée. Elle voulait en finir en cinq ou six, si possible.

Elle s'engouffra rapidement et silencieusement dans la salle, où elle fut accueillie par la chaleur sèche typique des salles remplies d'ordinateurs et de machines informatiques. Le vrombissement continuel, sourd et stable, des innombrables ventilateurs, et les cliquetis et les bip ponctuels et plus aiguës des différentes machines formaient comme un léger chaos auditif pour Sakuya. A peu près sure qu'ici, elle ne serait pas dérangée, elle déposa dans un coin son sac à dos et son étuit à violon, et alluma sa petite lampe torche de portable pour se mettre à la recherche d'un port USB générique, le laptop dans une main. Elle trouva rapidement en suivant les indications qu'Eric lui donnait en fonction de la description qu'elle lui faisait en temps réel, et brancha la fiche cablée au laptop à l'une des baies de serveur.

- Ok, à partir d'ici je peux finir tout seul en liaison distante. Tout ce dont j'avais besoin, c'était d'une connexion directe avec un terminal externe. Tu peux laisser le PC sur place, je le détruirai à distance quand j'aurai fini, pas la peine que tu t'attardes plus longtemps que nécessaire.
- Pour une fois, on est d'accords.

Et de reprendre son matériel, laissant seulement le laptop à même le sol, avant de s'éclipser. Il lui fallu une minute de moins pour redescendre que pour monter, maintenant qu'elle connaissait les lieux. Mais une fois en bas, elle fut surprise de trouver une silhouette dans l'encadrement de la porte de sortie...

- Ah, bah merde.


Dernière édition par Fuyutsuki Sakuya le Sam 18 Juil - 9:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanoha-chronicles.forumactif.com
Ewilan Finnigan
Sale Gosse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: Espers ! Petty thieves and Allies of Justice !   Lun 1 Juin - 20:44


- Tain' j'me fais chier !

Tranquillement affalé sur son bureau, Alex jurait pour une énième tentant de rédiger sa rédaction. Bon sang ce que ça pouvait le gonfler ce genre de devoirs. En plus ça faisait plusieurs jours que, dans son secteur, la situation n'avait pas nécessiter l'intervention de Judgement. Autant dire les choses telles qu'elles étaient, le pauvre se faisait horriblement chier. Encore une journée de terminée sans rien à signaler. Bon sang, ça pouvait pas bouger un peu ?

Alors que le jeune homme allait prendre de quoi manger dans son frigidaire, il jeta un rapide coup d’œil à la fenêtre. Et ce qu'il vit était des plus étranges : une silhouette solitaire qui s'approchait dangereusement d'un bâtiment industriel. Fronçant les sourcils, l'Esper se dit que ça, ça puait un peu beaucoup la merde quand même. Après tout, ce n'est pas comme si le bâtiment était fermé, si ? En plus, l'heure du couvre-feu était déjà passée depuis un moment.

Mais le plus étrange, c'est que la personne, une jeune fille apparemment, fit tout simplement exploser la porte en triple-vitrage. Et merde, lui qui voulait bouffer pour terminer au pieu, c'était rappé pour le coup. Maugréant contre ce contre-temps, il finit néanmoins par prendre son transmetteur ainsi que son brassard avec le symbole dessus. Allumant son transmetteur, il tomba directement sur ses collègues de la 151 ème branche de Judgement.

- Mec, tu sais quelle heure il est ? J'allais me pieuter là, j'espère pour toi que c'est important.

Cette voix si douce et affective venait de la collègue d'Alex. Une américaine du nom de Cassidy un peu beaucoup casse-couille sur les bords. Sérieux, pourquoi il avait une collègue comme ça ? C'était d'une chiantise sans nom.

- Ouais mais non, ta gueule. Sors moi la liste de tous les Espers qui ont des capacités leurs permettant de péter les vitrages, et fissa. Y'a une fille chelou qui est entré dans un bâtiment genre en mode open-bar.

- T'es sérieux là ? Doit y avoir au bas mot un bon millier de nom ! Enfin, c'est ok...

Ce qu'elle était chiante elle. Enfin, au moins elle faisait du bon taff. En plus, avec son habilité ça devrait pas prendre trop de temps. Décidant qu'il était finalement temps d'y aller, Alex sortit rapidement de sa résidence étudiante afin de se diriger vers le bâtiment. Sur le chemin, il prit quand même le temps de s'allumer une cigarette. Ça puait tellement la merde ça.

Au bout d'une ou deux minutes, Alex se retrouva finalement devant le bâtiment. Utilisant son passe-droit, il ouvrit très simplement la porte. Sérieux, il faudrait vraiment créer des portes insensibles aux capacités spéciales, ça serait pas du luxe.

- Alors ?

Après une seconde d'attente, la réponse fusa, rapide et mortelle.

- Ta gueule, c'est pas terminé.

Toujours aussi aimable donc... Enfin, il ne pouvait pas y faire grand-chose. Alors qu'il s'apprêtait à demander un scan complet du bâtiment, une silhouette se dessina, près des escaliers. Il s'agissait d'une très belle jeune fille, blonde elle aussi qui devait avoir son âge.

Continuant de grailler sa clope, Alex en tira une bouffée avant de parler, avant d’exhiber de manière bien voyante le fait qu'il faisait partie de Judgement.

- Alors ma mignonne ? Tu sais que c'est pas prudent d'entrer par effraction chez les gens comme ça. Tu sais que tu peux aller au trou pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukihime Aëgis
Lead Impitoyable et Tyrannique
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Espers ! Petty thieves and Allies of Justice !   Lun 1 Juin - 22:02

L'obstacle sur le chemin de Sakuya était un type, blond, un peu plus grand qu'elle mais dans la même tranche d'âge, avec un uniforme d'un bahut qu'elle ne connaissait pas. De la seconde zone, donc. Pas tout à fait une tête de racaille mais presque, plutôt dans le style méga-branleur. Branlos avec un brassard de Judgment, qu'il mit bien en évidence tout en faisant tous les efforts du monde pour garder limite les mains dans les poches. Ben tiens, ça aurait été trop facile si Murphy n'était pas venu foutre son grain de sel, hein ?

- Alors ma mignonne ? Tu sais que c'est pas prudent d'entrer par effraction chez les gens comme ça. Tu sais que tu peux aller au trou pas vrai ?

Sakuya eut un sourire amusé, pas plus tendue que ça. C'était un peu une plaie, mais bon, quand y fallait, y fallait.

- Le trou pour une mineure ? Wow, dur, moi qui croyais qu'on nous envoyait à un simple comité de discipline. Vous êtes durs, chez Judgement.

Tout en répondant avec une relative décontraction, elle leva tranquillement les deux mains en signe de reddition - la droite tenant du coup toujours son portable. Puis elle ajouta, clairement et ostensiblement à l'adresse de son oreillette :

- Bon, désolée, faut que je coupe, un don juan essaye de me faire du gringue. Je te rappelle une fois sortie du poste, kiss !

Et de mettre en place la tactique "Situation d'Urgence Critique Chiante n°1" : sa main gauche, sans geste brusque, vint décrocher l'oreillette de son oreille et l'accrocher à son col, montrant qu'elle ne s'en servait plus, pendant que la main droite, toujours levée, donnait l'impression de couper l'appel, mais se contenta en réalité de réduire la fenêtre, et d'appuyer au vol sur le bouton "lecture" du widget de l'appli de lecture mp3 planqué au milieu des applis. Ce qui déclencha bien sur le plus discrètement du monde la piste pré-programmée mise en file d'attente et en mode Repeat, en haut-parleur... Bien qu'absolument rien d'audible ne sortit de l'appareil. Déception ?

Nonobstant, la jeune femme éteignit d'un clic l'écran de son portable d'un geste si banalisé qu'il en devenait naturel, montra bien dans ses gestes qu'elle ne s'en servait plus, et le rangea dans sa poche de veste d'un geste lent et bien en évidence. Gardant toujours les deux mains un peu levée, elle reprit, toujours relativement calmement mais sautillant un peu nerveusement d'un pieds sur l'autre :

- Bon et maintenant quoi ? On attend tes potes de Judgement ? Des renforts d'Anti-Skill pour m'amener au poste ? Ou alors carrément la MAR pour la lutte anti-terrorisme ? Allez, quoi, c'est qu'une petite effraction de rien du tout, en plus j'ai rien piqué et j'ai cassé que la porte, tu peux fouiller mon sac si tu veux, pour voir si je mens pas. Un bisou et tu me laisses partir ?

Bon, en toute franchise, elle ne désespérait pas totalement que ça marche, après tout elle était particulièrement jolie, elle le savait, il l'avait tacitement admis avec sa première phrase, et il avait pas tout à fait l'air du genre complètement insensible à ce genre d'avance. Après, elle se doutait que si le gars était chaud pour sortir et faire une intervention contre un cambriolage en plein milieu de la nuit, ça devait vouloir dire qu'il était pas si dénué de zèle que ça, sans compter qu'elle ne connaissait pas son pouvoir - difficile du coup de dire si c'était grâce à ça qu'il l'avait repérée. Au passage, elle n'excluait pas non plus que ce soit un des agents du Labo qu'Eric et elle venaient d'enfler, et que ces enfoirés aient des effectifs infiltrés chez Judgement. Elle aurait quand même bien aimé que son collègue la prévienne avant, m'enfin.

- Allez, parce que t'es quand même un peu beau gosse, un peu plus qu'un bisou si tu veux, renchérit-elle assez vite, après avoir fait mine de réfléchir une seconde. Après tout, il n'y a que nous deux, tous seuls ici, dans un endroit sombre... Pas un mauvais deal, pas vrai ?

Et d'y aller d'un clin d'oeil qui en disait long.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanoha-chronicles.forumactif.com
Ewilan Finnigan
Sale Gosse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: Espers ! Petty thieves and Allies of Justice !   Mer 10 Juin - 17:05

Bien que son attitude pouvait laisser penser à de la nonchalance pure et dure, il n'en était en fait rien. En effet, même si son attitude et sa manière d'être pouvaient laisser penser qu'il en avait rien à cirer son regard aiguisé ne trompait ps. Après tout, il était de Judgement, il fallait bien qu'il assure un minimum pour ne pas se faire retirer son brassard. Après tout, ça pétait la classe d'être dans le comité de discipline.  Au bout de quelques instants, l'intruse finit par sourire avant de lui répondre du tact au tac.

- Le trou pour une mineure ? Wow, dur, moi qui croyais qu'on nous envoyait à un simple comité de discipline. Vous êtes durs, chez Judgement.

Hum. Elle lui plaisait bien cette petite à Alex. Enfin, il avait sans doute le même âge qu'elle mais bon. Elle avait le sens de la répartie, une qualité que le membre de Judgement aimait par dessus toit. Mais bon, elle n'en restait pas moins une délinquante et il fallait agir en tant que professionnel. Avec de grands gestes lents, la blonde fit un signe d’abandon pour finalement parler avec son partenaire.

- Bon, désolée, faut que je coupe, un don juan essaye de me faire du gringue. Je te rappelle une fois sortie du poste, kiss !

Amusant. Amusant mais pas inoffensif. Se débarrassant finalement de son oreillette, la mettant simplement sur son col, elle se débarrassa également de son téléphone en le rangeant simplement dans sa poche. De plus, alors que Alex allait parler, il fut interrompu par la jeune fille qui semblait trépigner d'impatience, ne semblant pas prendre la situation au sérieux.

- Allez, parce que t'es quand même un peu beau gosse, un peu plus qu'un bisou si tu veux. Après tout, il n'y a que nous deux, tous seuls ici, dans un endroit sombre... Pas un mauvais deal, pas vrai ?

Eh ben. Pour une délinquante, elle n'avait pas froids aux yeux celle-là. C'est alors que pendant qu'il réfléchissait à quelle méthode utiliser il entendit Cassidy lui parler à travers le micro.

-Fuyutsuki Sakuya. Level 3 Soundmaster. Bonne élève, elle est à Tokiwadai, t'sais l'école de la Railgun. Elle a été transférée, d'Hashiridai.

Tiens tiens, une Soundmaster hein. Ça expliquait bien des choses en tout cas. Par contre, il fallait se méfier, ça puait du cul ce genre de pouvoirs. Baillant de manière nonchalante, Alex finit par rire un peu sur le coup tout en avançant son bras gauche vers la blonde. Ainsi, il prit entre ses mains l'oreille de Fuyutsuki avant de la broyer lentement.

- C'est ça, à d'autres, Soundmaster Sakuya. C'était qui le mec à l'autre bout du fil ?

Bah oui, fallait pas être devin pour savoir que c'était un de ses alliés. Alex se demandait bien quoi faire maintenant. Lui passer les menottes directement ? Elle ne se laisserait  sans doute pas faire. Et il avait un peu la flemme d'appeler des collègues pour lui prêter main-forte. En plus, rien n'indiquait qu'ils arriveraient à l'heure. Soupirant, il prit une autre bouffée de sa cigarette avant de parler.

- Bon, du coup tu vas te laisser mettre les menottes bien gentiment j'espère ? Ça m'emmerderait de devoir abîmer une aussi joli fille.    

Joignant le geste à la parole, Alex sortit alors de sa veste une paire de menottes. La faisant tournoyer habilement entre ses doigts, il espérait que Sakuya coopère. Certes, il y avait peu de chances que ça se produise, mais bon. Dans tous les cas, si elle voulait se battre il serait prêt.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukihime Aëgis
Lead Impitoyable et Tyrannique
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: Espers ! Petty thieves and Allies of Justice !   Dim 21 Juin - 21:29

- C'est ça, à d'autres, Soundmaster Sakuya. C'était qui le mec à l'autre bout du fil ?

... Wait, what ?

Mettons les choses au clair : qu'un gars de Judgement soit capable d'avoir des infos comme ça n'avait pas grand chose d'étonnant en soit. Il avait une oreillette aussi, le gars, donc il devait surement être en liaison avec son propre opérateur. Vu que l'opérateur en question venait vraisemblablement de lui refiler les infos, alors que lui-même avait rien dit pour le mettre sur la voie (pas de description physique ou autre), le mec devait avoir une micro-caméra planquée quelque part sur lui, ou alors l'opérateur avait prit le contrôle des cams de l'immeuble. Là où ça devenait plus surprenant, c'était quand il sortait des infos qu'Eric aurait du avoir modifiées, planquées ou verrouillées. Pareil pour les caméras de l'immeuble, Eric se serait fait doubler au hacking ? C'est pas comme si c'était totalement impossible non plus, mais ça paraissait quand même hautement étonnant...

Cet étonnement ne se traduisit chez Sakuya que par un haussement de sourcil un peu surpris, cependant, et elle répondit du tac-au-tac le plus naturellement du monde, alors que l'autre blond pétait lentement son oreillette.

- Ben, mon petit copain, Shiki. Il est du genre jaloux, alors ça aurait fait des histoires si j'étais restée en ligne. Sinon, t'es au courant que je pourrai porter contre-plainte pour destruction gratuite du matériel d’autrui ? ajouta-t-elle avec un sourire narquois.

L'autre sembla l'ignorer, et rétorqua après une bouffée sur sa clope :

- Bon, du coup tu vas te laisser mettre les menottes bien gentiment j'espère ? Ça m'emmerderait de devoir abîmer une aussi jolie fille.
- Les compliments, maintenant ? Je savais pas que les gars de Judgement étaient du genre à taper dans le SM. Mais je préfère garder les mains libres, si tu veux bien. Je vois pas trop l'intérêt des menottes sur des Espers, en fait, ça n'empêche pas grand chose, c'est un peu con tu crois pas ?

Bon, certes elle blablatait pour gagner du temps, mais c'était pas faux non plus : des menottes n'auraient guère d'utilité sur elle, pas plus que sur pas mal d'Espers, vu que dans pas mal de cas ça n'empêchaient pas d'utiliser des pouvoirs... M'enfin, vu que le gars pétait une oreille, ce qui même si la communication était encore en cours n'aurait que pour effet de repasser la com sur l'écouteur du smartphone, il avait l'air d'aimer les trucs inutiles juste pour le show. Le genre de truc qu'appréciaient ceux qui crevaient rapidement, dans le monde où Sakuya vivait...

Soudain, la demoiselle aperçut enfin ce qu'elle cherchait et attendait depuis déjà quelques minutes : alors que l'autre s'avançait pour lui coller les menottes quand elle tendit néanmoins les mains devant elle, elle se leva un un peu sur la pointe des pieds pour passer la tête légèrement sur le côté, afin de voir derrière l'épaule d'Alex, et poussa un sifflement appréciateur.

- Bah t'en as mis, du temps, Shiki ! Je savais plus comment le retenir, là !

Et pour appuyer l'effet, elle utilisa la fréquence sur-aiguë de son sifflement précédent et, approximativement au moment où elle parlait, la fit résonner avec les débris de verre de la porte, derrière Alex, les brisant encore un peu plus et produisant ainsi un bruit de verre brisé au sol. Réagissant à la feinte de Sakuya appuyée par ce qui ressemblait ainsi à des bruits de pas, le blond de Judgement se retourna brusquement pour faire face au nouvel arrivant... imaginaire. Shiki, aussi connu sous le nom de Super Honteux et Indécent Kick Interdit, partit presque même temps, la bottine droite de la pratiquant de Kick-Boxing déchirant l'air sans hésitation pour venir se loger dans les bijoux de famille du représentant de l'ordre ! Pour accentuer encore l'effet, Sakuya utilisa également le son inaudible qu'émettait le haut-parleur de son portable depuis tout qu'elle avait activé la SUCC (Situation d'Urgence Critique Chiante) n°1 : une suite d'harmoniques de même gamme en infra-son, qui tournait en permanence pour que l'oreille interne d'Alex s'y habitue, et dont elle supprima certaines harmoniques, résultant en un étrange et léger bourdonnement dans l'oreille du blond, et une perte de quelques secondes de son sens de l'équilibre !

SHIKI + SUCC n°1 = K.O. momentané assuré ! Ni une ni deux, Sakuya ne perdit aucune seconde, et partit en sprint aussitôt, direction la sortie ! Sans savoir quel pouvoir avait ce type, rester enfermée ici avec lui à partir de maintenant était simplement trop dangereux, il fallait regagner l'avantage pendant les quelques poignées de secondes qu'elle s'était procuré. Tout en passant la porte à pas de course, elle passa d'un coup d'épaule son étuis à violent devant elle, et en sortit sans douceur l'instrument. Jugeant avoir prit assez de distance après une petite dizaine de mètres, elle se retourna, inspira un grand coup pour se concentrer, et joua une seule note, la plus aiguë possible, la note qu'elle avait le plus travaillé au labo. L'une de ses deux armes de destruction majeure. La fréquence sur-aiguë fut aussitôt dirigée, précisée, et amplifiée à l'extrême, et une seconde plus tard, dans un vacarme assourdissant, l'immeuble sembla exploser quand toutes ses fenêtres éclatèrent en même temps !

L'instant suivant, Sakuya était déjà repartie, fuyant le plus vite possible au loin de la pluie de verre brisé et tranchant que formaient à présent les dizaines d'étages de baies vitrées du bâtiment. Si Monsieur Judgement voulait passer ça, bon courage, sinon ça lui ferait une bonne dizaine de secondes de plus à poireauter !

Pendant ce temps-là, Sakuya prit la poudre d'escampette, rangeant un peu à l'arrache son violon dans son étuis, et sortant de sa poche son portable pour y brancher un simple écouteur style "kit mains libres" qu'elle se fourra dans l'oreille.

- C'est bon, t'as tout entendu ? lâcha-t-elle à son coéquipier tout en surveillant son souffle. J'espère que tu vas assurer derrière, parce que sinon je suis dans la merde, moi. Et 'me faut le pouvoir de ce type de Judgement, si il est du genre collant je veux pas qu'il soit le seul à connaître son adversaire ! Grand blond, dans le même âge que moi, belle gueule mais pas très futé, uniforme jaune beige, c'est le genre qui doit faire ses photos d'identité avec la chemise ouverte. J'espère qu'au moins je risque pas mon cul pour rien et que t'as eu tes données ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanoha-chronicles.forumactif.com
Ewilan Finnigan
Sale Gosse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: Espers ! Petty thieves and Allies of Justice !   Ven 17 Juil - 19:29

Allez, allez, ça tournait un peu en rond cette histoire. C'était vraiment le jeu du chat et de la souris alors que Alex savait pertinemment comment ça allait terminer : elle se laisserait pas faire la minette. Il faudrait sans doute qu'il joue les gros-bras pour la coffrer la petite Sakuya. En tout cas, ça serait pas mal galère de devoir l'affronter. Soundmaster sérieusement, c'était l'une des capacités les pires pour le blondin de Judgement. Comparé à ce qu'il avait lui-même, c'était bien plus fourbe. Enfin, il devrait faire avec.

Le dialogue entre les deux protagonistes continuait, inlassablement comme si les deux répétaient une pièce pour la quinzième fois connaissant leur rôle par cœur. D'un côté il y avait le flicard et de l'autre, la future taularde. Au moins, elle ne semblait pas avoir une personnalité horrible, c'était déjà ça. Il en avait assez des cas-sociaux. D'ailleurs, elle plaisantait même avec lui, même si c'était sans doute pour gagner du temps.

- SM, c'est vite dit, on s'occupe comme on peut. Et les mecs d'Anti-Skill sont bien pires...

Une sueur froide coulait le long de son visage, tandis qu'il se rappelait l'une de ses rencontres avec eux, à l'époque où il faisait partie d'un gang. Sans Cassidy, il serait sûrement lui-même en taule, à l'heure qu'il est. Et maintenant, voilà qu'il se retrouvait alors dans la situation inverse. C'était assez bizarre, en fait. C'est alors que, plongé dans ses pensées, il entendit un craquement de verre derrière lui, en même temps que la blonde parlait. Shiki ? Et merde. C'est au moment où le blondinet commença à se retourner qu'il sentit une vive douleur à l'entrejambe. Le genre de douleur à gémir sur le sol comme une fillette d'une manière fort peu gracieuse. Ah la salope, elle avait osée ! Utiliser son pouvoir pour simuler ainsi la présence d'un autre individu. Bien sûr, la jeune fille en profita pour se tailler à grande vitesse, tandis qu'Alex essayait tant bien que mal de se relever.

- Mais t'es un abruti tu sais ! Va la courser putain ! Ou sinon j'vais lui faire la peau moi-même.

Ca, c'était Cassidy, sa copine. Car oui, même si ça ne s'entendait pas, ils étaient bien en couples. Et autant dire que si on touchait à cette partie de l'anatomie d'Alex, elle l'avait mauvaise. Après, il risquait d'être impuissant, et ça, ça serait pas cool. Tandis qu'il se relevait avec plus ou moins de difficultés, réfléchissait. Cette fille devait sans doute connaître le coin, mais heureusement lui aussi. Cependant, elle prit ses précautions et explosa toutes les vitres du bâtiment, créant ainsi une véritable avalanche avec les débris de verre. Fort heureusement, Alex était à l'intérieur, et ne subit d'autres dommages qu'un bourdonnement dans les oreilles. Heu, y'avait un blem pour le coup  là, du Level 3, ça ? Il était persuader que c'était elle qui venait de faire ça, hors, ça tenait plutôt du Level 5, cette puissance. Mais bordel, dans quelle genre de merde insalubre il venait de sauter à pieds joints encore ?

- ENGAGEZ-VOUS QUI DISAIENT, RENGAGEZ-VOUS QUI DISAIENT !

Les oreilles du Judgement en sifflaient encore. Tss, que faire maintenant ? Foncer tête baissée à la John Macain ? Y'avait des tas de débris sur le sol, mais heureusement il avait ses chaussures. Tant pis ! Il n'avait pas le choix. Décidant de courir, il utilisa ses capacités athlétiques, héritées du temps où il était un voyou afin de se faire un chemin dans les débris. C'est ici qu'avaient officiés les NightDogs, avant d'êtres arrêtés. Autant dire qu'il connaissait le coin comme sa poche. Mais elle traçait cette conne en plus ! Elle était plus ou moins à la même vitesse que lui, et autant dire qu'avec les bris, elle prenait de l'avance. Il avait pas le choix, décidant de prendre un léger détour, il la perdit alors de vue, heureusement. Décidant de jouer sur cet avantage, il finit par la retrouver, au bout de quelques minutes. Il avait coursé et ça se voyait, car de la sueur coulait légèrement de son front et son souffle était un peu court.

Avançant lentement, Alex fit craquer ses doigts, tandis qu'il prenait une garde de boxeur, gaucher. Cette fois-ci, on voyait qu'il ne plaisantait plus. D'ailleurs, ses chaussures étaient en lambeaux et il en s'en débarrassa d'un simple geste des pieds, non sans laisser paraître une grimace de douleur.

- Bon, maintenant que le gentil flic marche pas, on va passer au méchant flic, pétasse décolorée. Tu vas passer un mauvais quart d'heure...

Puis, sans prévenir, il jeta sa clope en l'air, en direction de Sakuya, jusqu'à ce que cette dernière explose, alors qu'elle était presque au contact. Avec ça, il devait au moins réussir à la déstabiliser, ne serait-ce qu'un peu. Et pendant ce petit laps de temps, il fonça directement sur elle, afin de lui coller quelques jabs du droit afin de prendre l'avantage. Début du premier round ![/color][/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Espers ! Petty thieves and Allies of Justice !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Espers ! Petty thieves and Allies of Justice !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche de joueurs pour Axis & Allies Miniatures
» Manga Apollo Justice
» Apollo Justice Ace Attorney
» Justice League : Heroes Nations (PC Based)
» [Codex Levan] Chapitre 5 – Justice héraldique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nanoha Chronicles :: Fate :: Fate 2nd Requiem Arena-
Sauter vers: