AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ewilan Finnigan
Sale Gosse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Dim 8 Fév - 20:34

And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight
Serena & Haruka & Shio

Another World


Superbe journée, nan mais vraiment. Qu'elle idée d'accepter une mission aussi foireuse aussi. Tain', si elles en ressortaient vivantes, les deux combattantes demanderaient un extra. C'était pas dans leur contrat ça, d'affronter une putain de Wyvern. Mais comment nos deux guerrières en sont arrivés-là ?

Serena avait été contactée il y a plusieurs jours de ça pour une mission assez atypique : s'occuper de nettoyer une espèce de secte noire, dont l'objet de culte était la fameuse Evangeline Mc Dowell. Ouais, rien que ça. Cette mission puait un peu du cul, certes, mais bon ; c'était la première tâche qu'on lui demandait d’exécuter depuis qu'elle avait obtenue le titre de Magister. Et puis, la prime était élevée, elle allait pas faire la fine bouche non plus.

Quant à Haruka bah... c'pas comme si elle avait pas le choix, hein ? Étant liée par Pactio, elle devait protéger et servir au mieux Serena. En même temps, un mago sans partenaire pour l'assister, ça se faisait déchirer de manière violente, la plupart du temps. Et puis, elle l'aimait. Donc bon, pas le choix.

Vu que la mission semblait quand même chelou, les deux filles s'étaient équipées du mieux possible, pour faire face à toutes les situations de combats dans lesquelles elles pourraient être entraînées. Sutra de téléportation, tenue magique, meilleur Nodachi possible, bref, la totale. Apparemment, les mecs se planquaient dans les galeries souterraines d'Ostia, la capitale du Mundus Magicus. C'était pas con du tout d'ailleurs, les trouver ne serait pas une partie de plaisir.

Serena, comme Haruka n'était pas douée pour les sorts de localisation et autre magies dite « d'optimisation ». Non, ce que elles, elles savaient faire, c'était tailler dans le lard. Point à la ligne. Résultat, le seul truc que les deux chasseuses pouvaient faire, c'était simplement chercher au hasard. À croire que c'était si compliqué de leur filer un objet magique de détection. Pas le budget, qu'ils disaient. Foutue administration.

Bref, pendant plusieurs heures, la Magister et sa Minister déambulaient dans les souterrains, dans l'espoir de trouver la cachette des fanatiques, ou l'un d'eux. Au choix. Pendant plusieurs heures, elles ne trouvèrent rien, pas le moindre signe de présence d'une quelconque secte. Pourtant, l'ordre de mission était clair, et les Magister n'étaient envoyés dans ce genre d'opération que quand les instances supérieures étaient sûrs d'elles. Enfin.

C'est après un long, bien trop long moment qu'enfin, quelque chose produisit. Un type fut repéré. De loin, il semblait assez maigrichon et portait une cape. Bon, c'était cramé que c'était l'un des adeptes du culte de la vampire. Ce dernier ne les avait heureusement pas repérer et mal lui en prit. Toujours pleine d'ardeur, un simple Quick Move avait suffit à Haruka pour le rejoindre et le plaquer violemment contre un mur, la main sur la gorge. Blasée, Serena ne pipa mot, elle était habituée et rejoignit simplement sa partenaire d'un déplacement instantané. Cette dernière, ayant une bonne prise sur la gorge de sa victime prononça alors sereinement du monde quelques mots.

- Écoute gamin. Grouille-toi de me dire où sont tes potes ou j'te fais une guerre comme t'en a jamais vu. Pigé ?

Au moins, ça avait le mérite d'être clair. Haruka n'était, de base pas très diplomate, alors ajoutée à ça tout le temps qu'elle avait passée à fouiller ces foutues galeries... Bref, le pauvre mec avait comprit à qui il avait affaire et tandis que la combattante Shinmei relâchait très légèrement sa prise, il finit par parler, la boule au ventre.

- Pi... Pitié ! Le... Notre QG se trouve à deux kilomètres, à l'Ouest. Il... Il y a une grande cavité... Laissez-moi partir, j'vous en prie!

Serena s'approcha alors doucement, d'une démarche assurée et tranquille, puis prit la main d'Haruka pour lui faire lâcher prise avant de parler.

- Merci. Mais s'il s'avère que tu nous as mentit, nous te retrouverons, et nous ne seront pas aussi indulgent. Maintenant, file.

Sans demander son reste, le jeune homme, qui ne devait pas avoir plus de vingt ans prit ses jambes à son cou tandis que les deux partenaires se dirigeaient rapidement vers l'endroit indiqué. Elles ne pouvaient cependant pas aller trop vite, afin d'éviter de donner l'alerte ou bien rentrer bêtement dans un mur.

C'est après quelques minutes qu'elles arrivèrent dans une sorte de grande salle, qui semblait avoir été taillée à même le roc. Il y avait en son sein une sorte de temple, où l'on pouvait voir sur la grande porte le symbole de la Magia Erebea. C'était bien ici.

- Bon, on défonce tout?

Ce à quoi l'épéiste lui répondit alors :

- Bien sûr ...

Arrivant rapidement avec l'aide du Quick Move à l'entrée, l'héritière du style Shinmei dégaina rapidement son Nodachi afin de trancher la grande porte en bois. Au même moment, un grand brouhaha se fit entendre à l'intérieur, elles étaient arrivées pendant une séance de culte. Et autant dire que leur venue n'était pas vraiment appréciée.

- Salut, ceci est une expédition punitive !

Au final, ce n'étaient qu'une bande de déchets. Il n'y en avait que deux ou trois qui semblaient avoir un niveau de puissance supérieur à cinq-cent. Putain, et on les avaient fait venir pour ça. C'était tout juste le niveau minimum pour participer aux qualifications du tournoi magique. Il n'avait pas fallu longtemps à Serena et Haruka pour démolir la plus grosse partie du troupeau . Il en restait tout juste une dizaine. Cependant, un mauvais pressentiment envahit la Magister. Elle ressentait une forte présence, étouffante même, sans savoir ce que c'était.

Un des magiciens restant, l'un des meilleurs finit par rire aux éclats. 
- Ahahahaha ! Bien joué, jeunes filles, mais allez-vous pouvoir vaincre... ça!!!

L'homme qui riait finit par ouvrir une grande porte, que les filles n'avaient pas remarquées jusque-là. Cette dernière offrit une vue sur... Un dragon. Pas tout à fait, en fait. Il s’agissait de son cousin, une Wyvern. Voilà donc d'où venait ce mauvais pressentiment. La bête était emprisonnée par des grandes chaînes en fers, suffisamment résistantes pour l'empêcher de se défouler, et sa gueule était muselée. Tout du moins, pour l'instant.

Sans perdre une seule seconde, Serena commença à envoyer une salve de Sagitta Magica, directement sur le magicien, dans l'espoir de l'empêcher de libérer le monstre. Mais elle s'y était prise trop lentement, malheureusement. Et résultat, quand les flèches de foudre atteignirent leur cible, le chasseur des cieux était libre.

La tension était palpable. Les survivants regardaient avec satisfaction la Wyvern se rapprocher lentement des deux combattantes. Ces dernières avaient la boule à la gorge et leur niveau de concentration était en train de tripler. Ça n'allait pas être une partie de plaisir de se manger ça.

Cependant, au moment même où elles s’apprêtaient à donner l'assaut, quelque chose d'étrange se produisit. Un vortex magique apparu directement sur le champ de bataille et se déclencha. Ce dernier finit par aspirer Serena et Haruka sans que ces dernières ne puissent rien faire. Elles se sentaient toutes deux oppresser pendant un instant, ce fut le noir complet...

Avant qu'elles ne retombent proprement sur les fesses. Se massant douloureusement le fessier, les deux femmes se relevèrent, se demandant encore ce qu'il s'était passé. Tandis que Serena examinait les lieux, méfiante, Haruka rengaina son Nodachi.

- On est où?

Elles semblaient êtres arrivées dans un étrange lieux, une cité en ruine. La végétation était morte, l'air lourd et au loin, on pouvait voir une sorte de château, lui aussi en ruine. Une magie spatio-temporel ? Un Artefact ? En tout cas, ça n'augurait rien de bon.

Au même moment, un autre portail s'ouvrit, dans lequel sortit alors de manière assez peu gracieuse un homme. Il était beau. Bien plus qu'aucun humain qu'avait vu Serena ou Haruka dans leur vie. Ce n'était pas un coup de foudre, simplement un constat. Ses habits avaient beau êtres simples : un pauvre jean avec une chemise blanche et des bottes, il semblait dégager une aura de charisme surnaturelle. Enfin, ça ne l'empêchait pas d'avoir l'air surpris...

- Yo... Tu sait où on est?

C'est Serena qui venait de parler. Elle était sûr que ce type était aussi venue par accident mais il fallait bien engager la conversation d'une manière ou d'une autre. Elle était néanmoins tout comme Haruka sur ses gardes.

- Je suis Serena Walker, Magister et voici Haruka Takabe, ma Minsiter. Et toi?

►T'es qui ?
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukihime Aëgis
Lead Impitoyable et Tyrannique
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Dim 8 Fév - 23:58

Il faisait bon, aujourd'hui.

Shio pesta intérieurement. A cette période de l'année, la capitale du Royaume était généralement baignée dans un soleil chaleureux et bienfaiteur. Des nuées d'oiseaux remplissaient les rues pavées de leurs chants, qui se mêlaient au brouhaha des activités quotidienne de la population. Des milliers de bottes frappaient les pavés dans un joyeux chaos, alors que les marchands beuglaient les mérites de leurs étalages, que des groupes de riverains discutaient entre eux autour d'une chope à la devanture des tavernes, tout cela sous la vigilance discrète des patrouilles de l'armées. Avec l'approche du Grand Tournois du Royaume, de nombreux mages, guerriers, martialistes et aventuriers ajoutaient également leur touche d'originalité à la population déjà hétéroclite de la capitale, et des combats spontanés éclataient de temps à autres un peu partout dans les rues, aussitôt encadrés et arbitrés par les troupes d'élite du roi, voir par les guerriers en armure de l'un des Ordres de Chevalerie. Des paris s'engageaient, des chopes et des bourses volaient, au milieu des encouragement du public improvisé.

Mais cette année, rien de tout ça ne venait réchauffer les antiques pierres des bâtiments de la capitale. Nul chant d'oiseau n'égaillait les rues, nul duel amical n'animait bars et tavernes, nul soldat dans les rues pour défendre les habitants. Il n'y avait presque même plus d'habitants dans les rues de l'immense mégalopole. Et les lourds nuages bruns de la guerre recouvraient toujours le ciel...

Cela ne faisait pourtant pas longtemps que la guerre avec le Mizura avait commencé. Dire que le Royaume était déjà en guerre contre Kyomu et son armée de rebelles Asuka depuis plusieurs années, et en seulement quelques mois, le Mizura avait fait incroyablement plus de ravages qu'une demi-décennie de conflit avec le clan Asuka. Kyomu devait faire une sale tête, à cette pensée, songea Shio en imaginant l'air irrité de son frère aîné. Satsugai devait bien s'en moquer, lui, en revanche. Il avait beau être l'un des assassins de rang SSS du clan Asuka, le frère jumeau de Shio - et par ce fait, le cadet de Kyomu également - n'avait guère participé aux actions de son clan, préférant se consacrer de toutes ses forces à abattre l'Archange. Il était aussi Archdémon, après tout. Comment des jumeaux comme Shio et Satsugai avaient-ils pu finir par être aussi opposés, et à la fois si semblables...? Toujours une question d'équilibre, probablement. Tous trois étaient les petits-fils de Gajar, Dieu Suprême de la Force, après tout. Si Kyomu avaiet hérité de l'équilibre entre le Bon et le Mauvais de leur grand-père, Satsugai n'avait hérité que de la partie purement démoniaque, et Shio uniquement la part divine de sa puissance. Que l'un des deux cadets finisse Archdémon de l'Enfer, et l'autre Archange du Paradis, ça n'avait rien d'étonnant, au final. Quant à Kyomu, Satan semblait songer à le nommer comme Juge Divin... Malgré l'inimité totale que lui éprouvé le Seigneur Démon, Shio devait bien avouer approuver ce choix, mais que pouvait bien y gagner Satan ? C'était plus risqué pour lui que pour quiconque d'autre, considérant sa nature encline à la tricherie... Ca sentait encore les plans de dessous de table. Si Natas ne s'était pas opposé, Shio aurait été heureux d'affronter le premier Déchu, quelques jours plus tôt.

Perdu dans ses pensées, l'Archange entendit tout de même Hime se réveiller. Ce n'était qu'un changement dans son souffle, accompagné d'un léger mouvement, mais sa présence emplissait tellement la pièce que Shio n'aurait rien pu en manquer. Il abandonna le rebord de la fenêtre par laquelle, de haut d'une des tours du château royal, il observait la cité en contre-bas, et vint s'agenouiller à côté du lit où reposait la Lune de ses Jours et le Soleil de ses Nuits. La jeune ange, dont une mèche de cheveux bleus glissa de devant son visage, ouvrit ses yeux, d'un azur plus profond que le ciel, et tourna la tête pour plonger son regard dans celui de Shio. Il ne s'en lasserait sans doute jamais. Il pourrait plonger dans cette mer bleutée insondable, s'y perdre pour l'éternité, si l'éclatant soleil de son sourire ne le clouait pas ainsi dans l'instant présent.

- Salut à toi, ô Utopie de ma réalité, souffla-t-il en lui rendant son sourire.
- Salut à toi, ô Divine Présence qui emplit mes rêves, lui répondit-elle sur le même ton.

Sa main sortit de sous les couvertures, et se posa, de sa douceur irréelle, sur la joue de l'Archange. D'un geste, il ôta ses gants de soie et les passa à sa ceinture, pour venir prendre cette main et la porter à ses lèvres.

- Bien dormi ? Demanda-t-il tranquillement.
- Je dors toujours bien, lorsque j'ai la chance de t'avoir à mes côtés, rétorqua-t-elle en se redressant. Je regrette seulement que cette chance se présente aussi rarement, ces derniers temps.

La couverture glissa devant elle, révélant la nuisette qui masquait à peine ses formes parfaites, et son ventre qui commençait, très subtilement, à s'arrondir. Par réflexe, Shio passa la main sur ce ventre plus tout à fait plat. En réponse, Hime se pencha et vint déposer un baiser plein de tendresse sur les lèvres de l'ange aux cheveux blancs.

- Devras-tu partir encore aujourd'hui ?
- J'en ai peur, répondit-il. Maintenant que la capitale a été presque entièrement vidée, le Mizura n'a plus aucune raison de l'attaquer, et Sa Majesté mène ses troupes à l'Est, vers les Monts Ardentes. Cette cité va devenir l'arène de mon combat contre Satsugai. Il sait que je suis ici, et je le sens approcher. Je préfère encore faire ça ici, le terrain m'avantage un peu face à lui, tant que je ne le perds pas de vue. Ma seule préoccupation est de te mettre à l'abris avant son arrivée. De vous mettre à l'abris, ajouta-t-il avec une douce pression sur le ventre d'Hime.

Celle-ci, n'y tenant plus, passa compulsivement ses bras autour du cou de l'Archange, et l'attira à elle. Son souffla s’accéléra. La peur. Il desserra un peu sa prise, et la prit en retour contre lui par la taille, lui offrant un nouveau baiser.

- Ne t'en fais pas. J'ai presque fait jeu égal avec lui lors de notre dernier affrontement. Il a perdu presque toute l'avance qu'il avait sur moi, et il le sait. C'est pourquoi il se presse. Mais j'ai le temps, avant qu'il n'arrive, d'aller mettre fin aux jours de Khalan, l'Edralf ultime. Elle attend ma venue pour enfin achever son éternité qui lui pèse, et sa puissance et son essence, en tant qu'entité semi-divine, viendront s'ajouter aux miennes à sa mort. Avec cela, sois-sure, ma tant aimée, que je saurais revenir à tes côtés.
- Pourquoi diable vous sentez-vous à ce point forcés de vous entre-tuer ? lâcha-t-elle en plongeant le visage dans le cou de son mari pour cacher ses larmes.
- Ce n'est pas quelque chose que l'Avatar de la Vie pourrait comprendre, j'en ai peur... répondit-il tristement en lui caressant les cheveux. En ce qui me concerne, j'aurai aimé qu'il en soit autrement. Mais Satsugai est mon antithèse absolue. Il est la plus grande tâche noire sur le monde de pure blancheur que voient mes yeux - même Kâan, Roi du Mizura, n'est pas une aussi grande menace pour ce monde. Son envie de m'abattre est purement personnelle, mais en ce qui me concerne, c'est le monstre qu'il est devenu que je ne puis laisser parcourir les terres de ce monde. Si je puis le bannir sans le tuer, crois bien que j'en serai heureux, mais j'ai peur que ce ne soit pas si aisé...

Ils restèrent ensuite longtemps, ainsi, immobiles dans les bras l'un de l'autre, à s'emplir de la chaleur, de l'odeur, de la présence de l'être qui représentait le centre et l'absolu de leur univer.

- Promets-moi de revenir, demanda-t-elle soudain.
- Je le promets.
- Je t'aime.
- Moi aussi. Plus que le monde lui-même. Il faut y aller. Prépare-toi.

Ils se levèrent, et alors qu'un léger tourbillon de magie entourait Hime, faisant apparaître une simple robe blanche et une capeline de voyage bleutée très sobre à la place de la nuisette, Shio songea à nouveau à quel point il l'a trouvait belle.

- Allons-y, souffla-t-elle, la gorge serrée.

Shio lui proposa son bras, qu'elle prit. Les quatre ailes de l'Archange, faites de plumes de lumière, se déployèrent, et les plumes qui s'en dégagèrent se mirent à tournoyer autour d'eux, de plus en plus vite, jusqu'à ce que le décors disparaisse derrière un mur de pure lumière. Lorsque la lueur se dissipa, ils se trouvaient dans une vaste salle de pierre blanche ressemblant à une salle du trône, une vive lueur éclatante traversant de hautes fenêtres, et des tentures, blanches elles aussi, ornaient de grandes colonnes de marbre laiteux. Non loin, à quelques pas, les attendaient un très vieil homme, ratatiné par les ans, au regard d'une sagesse insondable, et à l'immense barbe de lin touchant le sol.

- Eternel, commença Shio en s'inclinant devant la Divinité, je viens à vous pour vous demander d'honorer votre serment envers moi.
- Et je l'honorerai, Archange, répondit Puros d'une voix douce en inclinant la tête. Viens donc par ici, mon enfant, ajouta-t-il en tendant la main à Hime, qui vint la prendre.
- Prometez-le encore, je vous en prie, lâcha le champion du Paradis.
- Sur mon nom et mon titre de Dieu Suprême de la Pureté, je le jure, et nul mensonge ne saurait entacher ma barbe : quoi qu'il advienne, et même si ce monde connait sa fin, je m'assurerai que rien n'arrive à Ryû-ô Imanaki Hime, Championne de Lilium, Avatar de la Vie, ainsi qu'à votre fille qu'elle porte en son sein. Qu'ainsi puisses-tu partir au combat le cœur soulagé, et que l'inquiétude ne perde pas ton bras dans l'exercice de ton devoir, Ryû-ô Shio, toi que l'on appelle L'Ange aux Mille Lames.
- Vos mots sont entendus, ô Divin. Soyez assuré que mon bras ne saurai faiblir, tant que ce serment sera ancré dans ma conscience et dans mon cœur. Sur ces mots, permettez que je prenne mon départ.
- Va donc, Archange. Pour une Aube Nouvelle, et un Avenir Brillant.

Alors que Shio se relevait, Hime se jeta une dernière fois à son cou, et l'embrassa comme elle ne l'avait jamais embrassé. Il sembla à l'Archange qu'un monde d'amour, de passion et de tendresse embrasait son âme, mais il se força à rester dans le présent. Ce qui ne l'empêcha pas, bien au contraire, de rendre son étreinte à la femme qui avait conquis son cœur et son âme. Cela dura une minute, peut-être un peu plus, puis Hime le repoussa doucement.

- Une femme ne saurait laisser partir son mari à la guerre sans une bénédiction. Va, maintenant, et n'oublie pas ta promesse.
- Cette promesse tracera mon chemin, et saura guider mon retour à tes côtés, répondit-il, peut-être plus solennellement qu'il ne l'aurait voulu.

Puis il fit volte-face, et ses ailes se déployèrent à nouveau, juste le temps d'ouvrir à nouveau le portail. Il remit aussitôt ses gants, avec l'impression d'encore sentir la douceur des mains de sa bien-aimée sur les siennes. Il eut un sourire. Il y avait sans doute pire, comme fin du monde.

Puis son sourir disparut. Il avait lancé le portail pour revenir au Château Darklight, mais il sentait bien que quelque chose ne se passait pas comme d'habitude. Sa trajectoire était déroutée. Il fut violemment secoué, et tenta tant bien que mal de conserver son équilibre, puis fut brusquement éjecté de sa position, comme si son portail l'avait "recraché". Il atterrit comme il put, s'aidant d'un genoux et des deux mains pour se stabiliser sur un sol pavé quelque peu inégal.

- Qu'est-ce que c'est que ça ? lâcha-t-il dans un souffle pour lui-même. Depuis quand peut-on intercepter ainsi un portail personnel...?

Sur ses gardes, prêt à tout, il se redressa à moitié, et fit courir son regard sur son environnement. C'était une grande cité en ruine, avec les restes antiques d'un château à quelques distances, mais ce n'était celle qu'avait visé Shio... Les immeubles étaient plus petits, le château n'avait rien de comparable au gigantisme de celui du Royaume, et les mauvaises herbes mortes qui infestaient les rues et avaient fait sauter des pavés du sol laissaient entendre que la cité était à l'abandon depuis longtemps.

- Magnifique... souffla-t-il à nouveau. Un Realm ? Relié au Domaine privé de Puros ? Ben voyons...

Puis il capta un mouvement à quelques poignées de mètres, le long d'une rue sombre. Deux personnes, qui avaient probablement eu un aperçu imprenable de son arrivée fort disgracieuse. Les responsables de la prise de contrôle de son portail ?

- Yô... Tu sais où on est ? lâcha l'une des deux jeunes femmes. Je suis Serena Walker, Magister, et voici Haruka Takabe, ma Minister ? Et toi ?

Minister ? Shio connaissait bien les Magisters, mais il n'avait jamais entendu ce second terme... A l'entendre, les deux semblaient aller de paire. Une Loge du Mizura ? Quoi qu'il en soit, elles n'avaient pas l'air d'être responsables de son arrivée, et ne semblaient pas en savoir plus long que lui. Etaient-elles arrivées de la même manière ?

- J'ai bien des noms, répondit-il finalement en s'inclinant, mais l'on me connait comme Shio, Archange du Paradis, Lame Divine, l'Aimé des Armes, et Epée de l'Equilibre. On me nomme aussi l'Ange aux Mille Lames. Je n'ai cependant pas la moindre idée de notre position. Auriez-vous fait quoi que ce soit qui puisse détourner un portail de téléportation ? Et si je puis me permettre, de quelle Loge de Magie venez-vous ?

Sa gestuelle était sobre et respectueuse, mais que ses mains soient vides ne voulait généralement pas dire grand chose - tout au plus, qu'il n'avait pas encore choisi une arme en particulier. Les deux demoiselles, en face de lui, ne semblaient pas avoir un comportement hostile, toutefois elles étaient sur leurs gardes, et celle qui avaient été nommée Minister portait une arme rare et son maintient montrait clairement qu'elle savait s'en servir... De plus, elles portaient toutes les deux cette odeur que Shio ne connaissait que trop bien. L'odeur du combat.
Vieux montage des trois frères et de leur nana respective. De haut en bas : Tsukihime Aëgis (un de mes persos), Kyomu, Akaiken Satsugai, Thrénodia, Shio et Hime.


Dernière édition par Van Gilder le Lun 9 Fév - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanoha-chronicles.forumactif.com
Ewilan Finnigan
Sale Gosse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Lun 9 Fév - 19:41

And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight
Serena & Haruka & Shio

Son nom est Shio


Les deux jeunes femmes étaient sur leur garde. Rien d’étonnant à cela, vu ce qu'il venait de se passer. Bon, elles n'allaient pas se plaindre, après tout, cet étrange événement leur avait sauvé la vie. Restait simplement à savoir où elles étaient et comment retourner à la maison. Après tout, cet endroit ne ressemblait ni au Monde Ancien, ni même au Mundus Magicus. Il y avait donc anguille sous roche.

Et puis il y avait cet étrange type, aux cheveux blancs. Incroyablement beau, il dégageait une certaine prestance et une noblesse de haute volée. Mais c'était tout. Depuis longtemps, le duo avait appris à faire abstraction à ce genre de choses. Après tout, les plus belles roses étaient souvent celles avec les épines les plus acérées. Et puis, ça se ressentais dans ses mouvements, ceux-ci étaient simples, calculés, parfait. Il n'était pas difficile d'imaginer que ce type était fort. C'était une évidence même. Alors que Serena se présenta, elle et sa partenaire, elle attendit calmement la réponse de cet homme étrange.

- J'ai bien des noms. Mais l'on me connaît sous le nom de Shio, Archange du Paradis ; Lame Divine, l'Aimée des Armes, et Épée de l'Équilibre. On me nomme aussi l'Ange aux Mille Lames. Je n'ai cependant pas la moindre idée de notre position. Auriez-vous quoi que ce soit qui puisse détourner un portail de téléportation ? Et si je puis me permettre, de quelle Loge de Magie venez-vous?

Et beh. C'quon pouvait dire, c'était que le mec était à peine pompeux. Certes, elles avaient ressentis quelque chose d'étrange en entendant quelques titres, mais tout de même. Il semblait avoir un de ces égos, selon Serena. Quant à Haruka, la tension qu'elle émanait augmenta très légèrement, tandis qu'elle affermit sa prise sur son Nodachi. Ça ne lui plaisait pas. Au moins, cette présentation avait permis de dissiper les doutes du duo : il n'était pas du même monde qu'elles.

- Non hélas. Mais nous savons maintenant que nous ne sommes pas du même monde. Chez nous, il y a un guerrier légendaire du nom de Jack Rakan, qui détient le Titre des Mille Lames. Si vous le possédez aussi, c'est que vous ne venez pas du Mundus Magicus. Peut-être un univers parallèle au notre. Qui sait?

C'était Serena, qui venait de parler. Elle essayait tant bien que mal de calmer le jeu, surtout avec Haruka. Elle avait sa fierté et pouvait facilement se battre pour cette dernière. Et la perspective d'un affrontement ne plaisait guère à la Magister.

- Lame Divine... On voit bien que le Style Shinmei-Ryu n'existe pas chez vous...

On pouvait clairement sentir la rage qui bouillonnait en elle, désormais. Ça s'annonçait mauvais. Non pas que Serena doutait d'une victoire, en cas d'un hypothétique affrontement, mais elle voulait à tout prix éviter les conflits inutiles. Et alors qu'elle voulait prendre la parole, Haruka dégaina rapidement sa lame, bougeant son corps afin qu'il prenne la garde typique de l'École Shinmei. Autrement dit, elle était prête au combat.

- Comme si un précieux comme toi pouvait être digne d'un titre pareil. Si tu le mérites vraiment, tu n'auras aucun mal à te faire de moi, pas vrai ? Je te défie, « Lame Divine » en mettant ma fierté de sabreur et celle de mon École, le Style Shinmei en jeux. À moins que tu ne sois un couard.

Facepalm total de Serena. Vraiment, Haruka était désespérante parfois. Et puis, elle invoquait l'Honneur de l'Épée. Si ce Shio était vraiment celui qu'il prétendait être, alors il accepterait le match. Son honneur était en jeux, après tout. La jeune femme se positionna donc correctement derrière sa Ministra, sa partenaire, prête à se battre.

- Je ne veux pas me battre. Mais si vous acceptez cet affrontement, sachez que vous me trouverez sur votre route. Nous sommes liés par un Pacte qui n'existe sans doute pas chez vous, et je protégerais ma Partenaire et l'assisterais dans l'affrontement. C'est comme ça que ça marche, dans notre monde.

Ce n'était pas des mots vides. Serena pouvait sacrifier sa vie pour Haruka, car elle savait que cette dernière en ferait tout autant pour elle, sinon beaucoup plus.

- Reste en dehors de ça, Serena.

Un ordre. De plus, elle haussait la voix. Cela n'était arrivé que bien peu de fois jusque-là, Cependant, cela ne perturba pas le moins du monde la magicienne.

- Nous sommes liés par le Pactio, Haruka. Ta fierté est la mienne. Nous ne faisons qu'une, tu le sais très bien...

Silence. Pendant seulement une demi-seconde, avant que la combattante Shinmei prenne de nouveau la parole.

- Pff... Ok. Alors ta réponse, Shio ?

►Fierté
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukihime Aëgis
Lead Impitoyable et Tyrannique
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Lun 9 Fév - 21:18

Shio était prêt à faire apparaître n'importe laquelle de ses lames à tout moment. Après sa présentation, la porteuse de sabre s'était tendue, plus encore qu'elle ne l'était déjà, et son aura combattive se teinta d'une agressivité évidente. A croire qu'elle s'était sentie personnellement insultée par les paroles de l'Archange.

- Lame Divine... On voit bien que le style Shinmei-Ryu n'existe pas chez vous...

Shio allait répondre aux paroles intéressantes de la dénommée Serena - il avait donc vu juste en songeant à un Realm - quand il fut coupé par Haruna. Ah, d'accord, c'était donc bien ça. En toute honnêteté, l'Archange n'avait aucunement la prétention de connaître toutes les écoles qui peuplaient le Misanris, et n'aurait pas été surpris qu'une école portant ce nom existe vraiment, mais il ne put rien ajouter avant que la sabreuse ne dégaine et se mette en garde. La main droite de Shio tiqua imperceptiblement lorsque résonna la note si caractéristique de l'acier que l'on sort de sa gange de bois.

- Comme si un précieux comme toi pouvait être digne d'un Titre pareil, lâcha-t-elle d'un ton assassin. Si tu le mérites vraiment, tu n'aurais aucun mal à te faire de moi, pas vrai ? Je te défie, "Lame Divine", en mettant ma fierté de sabreur et celle de mon école, le Style Shinmei, en jeu. A moins que tu ne sois un couard.

Il tiqua à nouveau. Foutus sabreurs et leurs fierté mal placée. Comme si c'était le moment et le lieu pour défier un parfait inconnu, pour défendre un nom parce qu'il est prit par un être d'un autre univers, où sa signification est probablement différente. A peu de choses près, Shio l'aurait bien envoyé bouler. Il n'avait rien à prouver à qui que ce soit, n'obéissait à nul code de Chevalerie, et se moquait bien qu'elle prenne ce titre si ça lui chantait. Qu'elle le prenne même pour un couard si ça l'amuse, ce genre de considérations légères n'avait plus la moindre signification pour lui depuis si longtemps... Mais ce titre lui avait été offert par la femme la plus valeureuse qu'il eut jamais connu, et ne pas le défendre serait comme faire insulte à la confiance qu'elle avait placé en lui en le nommant ainsi. Il poussa un soupir résigné, et lorsqu'il rouvrit les yeux, ceux-ci avaient prit la couleur entièrement blanche, à la pupille en croix, de l'Oeil de Pureté.

- Ce Titre m'ayant été décerné par Aeneryth, Prêteuse d'Héraldique et Déesse de la Guerre et de la Victoire, je ne puis refuser ce défi. Je préférerai cependant que vous le retiriez. Aeneryth n'est pas réputée pour donner des Titres à la légère. Je pense par ailleurs que nous avons mieux à faire que de nous affronter, ici et maintenant...

Il fut clair dans l'attitude de la Shinmei qu'elle ne retirerai pas son défi. Shio ne s'attendait pas à ce qu'elle le fasse de toute façon, elle ne l'aurait même pas lancé pour commencé si elle disposait du bon sens nécessaire pour le retirer. Nouveau soupir, alors qu'il restait toujours là, les mains vides, et les bras balants, les pieds juste un peu plus écartés que dans une posture relaxée, dans le semblant de garde qu'était sa préparation au combat. Puis la Magister se plaça en retrait derrière Haruka, dans un position si caractéristique que Shio en haussa un sourcil. Non, elle n'allait tout de même pas...?

- Je ne veux pas me battre. Mais si vous acceptez cet affrontement, sachez que vous me trouverez sur votre route. Nous sommes liés par un Pacte qui n'existe sans doute pas chez vous, et je protégerais ma Partenaire et l'assisterais dans l'affrontement. C'est comme ça que ça marche, dans notre monde.

Si. L'ange tiqua à nouveau. Elle ne mentait pas, son oeil le lui aurait dit. Elle était vraiment sérieuse.

- Reste en dehors de ça, Serena.
- Nous sommes liées par le Pactio, Haruka. Ta fierté est la mienne. Nous ne faisons qu'une, tu le sais très bien.
- Pfff... Alors, ta réponse, Shio ?

Sa réponse ? Si Haruka s'était sentie insultée par le Titre de Shio, tel un enfant fier de son jouet et jaloux qu'un autre gamin possède le même, c'était au tour de l'Archange de ressentir une vague de colère. Elle se prétendait sabreuse, se permettait de le défier pour un fichu Titre, et derrière elle acceptait la piètre excuse que lui offrait sa Magister pour affronter l'Archange avec de l'aide ? Quel genre de farce était-ce là ?

- C'est donc là votre conception d'un duel ? répliqua-t-il d'une voix glaciale. Deux contre un ? Fort bien, puisqu'il vous faut la fierté de deux personnes pour défier l'honneur d'un seul homme, venez donc. N'espérez aucune merci de ma part. Permettez juste que je m'occupe de m'assurer que nous ne serons pas dérangés...

"I reclaim !" ajouta-t-il d'une voix qui se teinta alors de l'aura éthérée des compositions magiques des Rituels Arcanes, pendant que deux doigts de sa main gauche traçaient dans l'air des runes complexes entremêlées.
"There is four Kings upon the hill.
No one will fall, and the Crowns will stay still.
Each one, looking from a side,
For none will come, until comes back the Tide.

Great Veil of the World Inside !

Le ciel nuageux sembla se recouvrir d'un voile presque imperceptible, très légèrement nacré, qui s'étala en un dôme englobant la cité et ses environs, avant de se fondre dans le décors.

- Bien. A présent mesdemoiselles, reprit-il, d'une voix frôlant toujours le zéro absolu, dans une parodie de révérence, permettez-moi de vous montrer comme nous menons les duels, par chez moi. Honneur aux dames...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanoha-chronicles.forumactif.com
Ewilan Finnigan
Sale Gosse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Lun 9 Fév - 21:58

And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight
Serena & Haruka & Shio

Début des hostilités


Que ce soit Serena ou Haruka, les deux étaient en gardes, prêtes à faire face à un assaut surprise. Après tout, Shio pouvait très mal prendre ce qu'il venait de se passer et décider d'attaquer sans prévenir. Intérieurement, la Magister espérait que, s'il se sentait insulté, il ai au moins la décence d'accepter le combat en bonne et due forme. Car bien que sa partenaire n'ai pas été des plus aimables, la magicienne détestait les attaques surprises de ce genre.

- Ce Titre m'ayant été décerné par Aeneryth, Prêteuse d'Héraldique et Déesse de la Guerre et de la Victoire, je ne puis refuser ce défi. Je préférerai cependant que vous le retiriez. Aeneryth n'est pas réputée pour donner des Titres à la légère. Je pense par ailleurs que nous avons mieux à faire que de nous affronter, ici et maintenant...

Comme si Haruka allait se désister. Serena la connaissait bien et savait qu'elle ne reculerait pas. Elle protégerait sa fierté, quoi qu'il se passe. Et peu importait ce qu'il advenait. C'était ça, sa Voie du Sabre. Au moins, il semblait raisonnable, c'était déjà ça. Restait à savoir s'il allait accepter l'affrontement.

Après la petite altercation entre la sabreuse et son alliée, on pouvait clairement sentir que Shio était désormais plus... froid. Comme s'il tentait de réprimer sa colère. Était-ce du au fait que Serena veuille combattre, elle aussi ? Peut-être, elle n'en savait rien. Enfiin, il était maintenant clair que sa réponse serait à l'affirmative.

- - C'est donc là votre conception d'un duel ? répliqua-t-il d'une voix glaciale. Deux contre un ? Fort bien, puisqu'il vous faut la fierté de deux personnes pour défier l'honneur d'un seul homme, venez donc. N'espérez aucune merci de ma part. Permettez juste que je m'occupe de m'assurer que nous ne serons pas dérangés...


Cette fois-ci, c'était Serena qui faisait monter la tension. Toute trace de gentillesse avait disparu de son regard. On pouvait la conspuer, l'insulter, la traîner dans la boue, elle n'en avait cure. Mais pas question de laisser passer ça. Comment ce pauvre type pouvait-il se moquer du Lien qui l'unissait, elle et Haruka. En tout cas, désormais, c'était clair : elle n'aurait aucune pitié. Elle l'écraserait. Une fois que le sort fut utilisé, pour éviter les gêneurs, Shio se mit dans une position de provocation totale, avant de prononcer quelques mots à l'attention des deux combattantes.

- Bien. A présent mesdemoiselles, permettez-moi de vous montrer comme nous menons les duels, par chez moi. Honneur aux dames...


Pathétique. Honneur aux dames ? Il pensait sérieusement ce qu'il pensait ? Pour les "demoiselles" cela sonnait comme une moquerie, sur leur statut de femme. Quelque chose qu'elles détestait, en plus d'être totalement faux. Il y avait bien des guerrières fortes ; Tchao Lingsen, la vampire immortelle Dark Evangeline ou bien Setsuna Sakurazaki, la plus grande des combattantes Shinmei...

- Ne sous-estime pas... la puissance de notre Lien !

Le combat était désormais officiellement commencé. Les deux jeunes femmes savaient quoi faire, elles avaient plusieurs stratégies, pour ce genre d'affrontement à deux contre un. Mais il fallait d'abord tester un peu Shio, afin de connaître ses points forts et ses faiblesses.

- Sis Mea per 180 secundas Ministra Serena Takabe Haruka !

C'était ça, la puissance du Pactio ! Elle permettait de transférer directement une partie de la puissance du magicien directement dans son assistant. C'était la base de la stratégie en équipe, pour les tandems. Peut-être que Shio comprenait le latin, auquel cas il comprendrait la manœuvre, mais ça n'avait aucune importance. Elle était désormais plus forte. Et tandis que cette dernière fonça directement sur Shio dans le mouvement d'un Iai, directement avec son Nodachi, la Magister n'étaitpas sans reste, elle avait déjà commencé sa propre offensive.

- Resquiequate in pace... Sagitta Magica !

C'était l'un des sorts dans lesquels Serena était la plus douée. Ainsi, onze traits de lumières apparurent à ses côtés, pour foncer directement sur leur adversaire d'un jour. Les flèches magiques étaient puissantes et rapides, ainsi, combinées à l'assaut de sa Minister, elles pourraient avoir un bon aperçu de la technique de Shio.
►Battle !
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukihime Aëgis
Lead Impitoyable et Tyrannique
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Lun 9 Fév - 23:29

- Ne sous-estime pas... la puissance de notre lien !

Shio fronça les sourcils. Il pouvait presque voir la colère se cristalliser dans l'aura de la Magister. Les sentiments négatifs comme celui-ci influençaient tellement l'aura qu'il n'aurait même pas eu besoin de ses yeux blancs pour le voir... Elle n'avait rien comprit. Ou alors, la signification même du mot "duel" n'était pas le même chez elles, mais à la réaction qu'avait eu Haruka, à insister pour y aller seule, c'était peu probable.

Une incantation fut lâchée par la Magister. Du latin. Quel Vieux Langage archaïque... Un sort de renforcement, via le Pactio qui les unissait, à priori. Très bien. Alors que la mage finissait de faire valoir son contrat, Shio ferma un court instant les yeux, le temps d'une respiration. Une inspiration profonde, et ses sentiments furent comme étouffés, maîtrisés, contrôlés par cet excercice fondamental de tout combattant voulant atteindre les sommets.

*Paix Intérieure..."

Il sentit, pendant la fraction de seconde ou l'Artes Eminens s'activait, la relaxation de ses muscles, la fluidification de ses pensées, son système magique qui semblait s'élargir. Un léger frisson parcouru son corps, comme à chaque fois qu'il entrait dans cet état qui représentait le premier palier de la voie de l'Epée du Vide.

Au moment où il redressa à nouveau la tête, toujours dans la posture de sa révérence - qui, au final, convenait aussi bien que de se tenir simplement debout -, la Minister partit en avant, fusant sur lui comme une balle, son corps adoptant la posture caractéristique d'un Iaiken. Quant à la Magister, elle synchronisa une courte incantation, et lança une volée de flèches magiques on ne peut plus classique. Le niveau de complexité du sort, comparé à la vitesse des projectiles et à la puissance des mouvements de la Sabreuse, était ridicule. A peine un test méritant qu'on y réponde.

- Osore...

Le plus vieux de ses sabres apparut à sa ceinture dans une discrète gerbe d'étincelles magiques, et son corps se détendit d'un coup. Son pied droit, posé jusqu'ici légèrement devant le gauche pour la révérence, s'avança d'un pas, alors que son bras gauche passait de son dos au haut du fourreau de bois noir ouvragé, et son bras droit, dans le même mouvement, quitta son torse, glissa sur le dos du fourreau, et vint se saisir de la garde pour laisser rugir la lame hors de son carcan.

- Battô. Itto-Ryû : Fukku Kirikomi. "Dégainage. Technique à une lame : Double-Tranche."

Une fraction de moment avant qu'Haruka soit à portée de frappe de son No-dachi, Shio exécuta lui-même son propre Iai, profitant de la portée des coups dégainés d'Osore.

La tranche déforma l'espace, dans un premier mouvement en diagonale montante de gauche à droite qui visa la Sabreuse. Puis arrivé en haut de sa trajectoire, Shio ne brisa pas l'élan de son coup, et exécuta un couronné du poignet pour que son sabre poursuive sa route, et frappe à nouveau dans une tranche, cette fois horizontale et vaguement arrondie, qui passa haut au-dessus de la sabreuse pour frapper la volée de flèches magiques. L'une d'entre elles passa néanmoins, et il retint une grimace en faisant apparaître Souvenir, la large épée de roche noir s'interposant et absorbant l'impact avant de disparaître comme elle était apparue. Il aurait préféré ne pas la montrer trop vite, mais il ne voulait pas commencer trop tôt à encaisser des coups, même mineurs, et avec un peu de chance elles se fourvoieraient sur les réels pouvoirs qu'il venait de montrer, après tout, très fugacement.

- La force de votre lien n'a rien à voir avec un duel, lâcha-t-il finalement, presque tranquillement à cause de l'était de Paix Intérieure, avec une série de bonds en arrière lui permettant de rengainer Osore avant que la Shinmei ne lui retombe dessus. Ma femme, malgré tout l'amour qu'elle me porte et son Titre de Championne de l'Amour, ne se permettrait pas de s'immiscer dans ce combat, même si ma vie était menacée. C'est pour cela que l'on appelle ça un duel. May my words reach the sky, and bring light in the night : Star Fall.

De sa main droite jaillirent alors une nuée de petites sphères lumineuses, qui se déployèrent soudainement comme une pluie de petites étoiles filantes, contournant la Shinmei dans toutes les directions pour fuser sur la Magister. Un petit sort mineur de lumière, du même type que celui avec lequel elle venait de le tester. Chacun son tour.

La seconde suivante, il freina brusquement, et se mit en position de Iai, prêt à accueillir la Shinmei dans son élan. Il en avait vu suffisamment, rien qu'à ses mouvements et à la puissance physique qu'elle avait déployé pour foncer sur lui, qu'elle n'avait rien d'une amateur, et pouvait peut-être même l'égaler sur le plan du niveau technique pur. Elle devait donc déjà avoir comprit qu'il avait l'avantage de la portée contre elle avec Osore, et que foncer tout droit pour chercher le contact la désavantagerai systématiquement. Il voulait donc la forcer à sortir une botte de combat, ou à changer de tactique d'approche, pendant que sa master se défendait d'un assaut magique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanoha-chronicles.forumactif.com
Ewilan Finnigan
Sale Gosse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Mar 10 Fév - 10:02

And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight
Serena & Haruka & Shio

Baston !


Et voilà. Le combat venait de commencer entre les trois combattants. Avec d'un côté l'Archange et de l'autre le duo de la Magister et de sa Minister. Enfin, pour les deux jeunes dames, c'était simplement une phase préparatoire, pour analyser leur adversaire. C'est bien pour ça qu'elles n'utilisaient pas leurs meilleures techniques de combats. Un simple Iai combiné à une salve de Sagitta Magica. Elles pouvaient faire beaucoup mieux quoi.  

Une arme. Bon, c'était normal en même temps,n vu tous ses titres pompeux que Shio puisse faire poper des armes blanches. C'était le minimum syndical quoi, après tout, Rakan le faisait. Enfin, peu importait. Ce qu'il avait invoqué une lame encore plus longue que le Nodachi d'Haruka. Tss, qu'elle plaie. Enfin, elle devrait faire avec. D'ailleurs, Shio contra l'attaque avec son propre Iai. Juste avant l'impact, Haruka avait eu la présence d'esprit de changer l'angle de son sabre, pour que ça soit le flanc de ce dernier qui touche l'arme adverse, et non pas son côté tranchant. Ainsi, elle évitait de l'abîmer prématurément.

Enfin, ce n'était qu'une feinte de la part de leur adversaire pour contrer proprement les flèches magiques. En même temps, Serena ne s'attendait pas à ce qu'elles le touche, mais bon. Cependant, une flèche passa au travers de sa défense mais cette dernière fut intercepté par une seconde lame qu'il venait d'invoquer. Le pouvoir de cette dernière était de cancel les assauts magiques ? Si oui, ça promettait d'être intéressant.


- - La force de votre lien n'a rien à voir avec un duel. Ma femme, malgré tout l'amour qu'elle me porte et son Titre de Championne de l'Amour, ne se permettrait pas de s'immiscer dans ce combat, même si ma vie était menacée. C'est pour cela que l'on appelle ça un duel. May my words reach the sky, and bring light in the night : Star Fall.

Ni Serena ni Haruka ne répondirent. C'était un combat et elles ne devaient pas se laisser distraire pour les propros de leur adversaire. Adversaire qui semblait aimer les incantations formulées en anglais. Enfin, peu importait. Ce sort ressemblait fortement au Sagiita Magica, à ce près qu'il s'agissait de sphères et non de flèches. Et elles se dirigaient rapidement vers Serena. Elle ne bougea même pas, car elle savait qu'elle serait protégée. C'était comme ça que ça marchait, chez elles.

D'un simple Quick Move aérien, Haruka rompit l'affrontement qui allait se produire avec Shio pour se mettre sur la trajectoire et trancher les boules lumineuses, avec son Nodachi renforcé au Ki. Cependant, une boule unique réussit à passer et frappa Serena. Elle n'avait pas cherché à s'en protéger, préférant garder ses techniques encore secrètes pour l'instant. Et puis, sa tenue magique avait grandement amoindrie le choc de l'attaque. Résultat, elle n'avait presque rien sentit, tout juste un léger picotement.

- Fais moi gagner dix secondes...


C'était une indication par Téléphatie. Dans ce genre de cas, le Pactio servait énormément. À peine eut-elle prononcée ces mots que la guerrière Shinmei se mit en posture afin d'exéduter une arcane supérieure du Shinmei-Ryû. D'un simple mouvement, elle projeta une incroyable quantité de Ki, avec une propriété foudroyante directement sur Shio.

- Raimeiken !

La puissance de l'attaque, ajoutée au bruit exagérément fort ainsi qu'à la position des protagonistes permit à Serena de marmonner sa formule sans peur d'être entendue. Et pour faire bonne mesure, elle y ajouta un effet à retardement. Puis, sans attendre, elle lança elle-même une attaque sous la forme d'une salve de trente Sagitta Magica, qui foncèrent directement sur Shio. Haruka elle, restait en stand-by, près de Serena.

►Quel est ce sort ?
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukihime Aëgis
Lead Impitoyable et Tyrannique
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Mar 10 Fév - 23:30

L'assaut ne vint pas.

Alors que Shio s'attendait à ce que l’épéiste qu'il affrontait tente une approche quelconque, une feinte, une technique, ou même une ligne droite audacieuse malgré son désavantage de portée, celle-ci rompit subitement le contact avec une téléportation.... non, un déplacement instantané. Elle fusa ainsi pour protéger sa Master des petites étoiles de lumière qui pleuvaient sur elle, offrant ainsi son dos à l'Archange. Immédiatement, celui-ci lista dans un recoin de son cerveau l'arbre des probabilités de cette action. Pourquoi la sabreuse avait-elle rompu l'assaut pour protéger sa master ? Afin de ménager celle-ci et de garder secrets ses compétences défensives ? Ou bien bel et bien pour la couvrir car la Magister n'avait aucune réelle défenses ? La première solution aurait été la plus probable, si cette manœuvre n'avait pas impliqué que l'épéiste laisse à Shio une ouverture aussi énorme... Ou alors c'était une feinte, et la Magister était capable de non seulement se défendre elle-même, mais en plus de protéger sa Minister si Shio chargeait, laissant ainsi à la Shinmei une possibilité de contre ?

Trop d'inconnues rendaient risquée la prise de cette ouverture en or, Shio décida donc de prendre l'avantage que la sabreuse lui concédait en se retirant, et d'en profiter pour préparer les assauts suivants - et vérifier une ou deux petites choses.

- Motome wa Raimei : Izuchi. souffla-t-il tout bas alors qu'Haruka se débattait avec les étoiles magique, offrant au passage un aperçu plus consistant de son niveau technique que Shio prit bien soin d'observer.

Alors qu'il prononçait la courte incantation d'un des seuls petits sorts de foudre qu'il connaissait, il invoqua Tao Majere d'une pensée, le bâton de magie à l'étrange design se matérialisant dans son dos. Le sort de foudre se lança, un simple éclair partant vers le haut à la vitesse de la foudre et allant se perdre dans le ciel, alors qu'une seule et unique étoile du Star Fall parvenait à échapper à Haruka et à venir frapper Serena. Sans grand dégâts, bien sur, ces projectiles ne disposaient pas d'une grande puissance individuelle, toutefois elle sembla à peine le sentir alors qu'il aurait tout de même du lui faire l'effet d'un bon coup de poing... Défenses magiques corporelles ? L'Archange prononça à voix basse une nouvelle incantation très courte, et le focus de Tao Majere s'illumina très doucement d'une lueur vermeille pour l'instant discrète.

Shio s'apprêta à accueillir le retour au contact de la Shinmei... qui prépara quelque chose. Il n'eut à peu près qu'une seconde pour s'en rendre compte, l'aura de la jeune femme grandissant violemment tandis qu'elle monopolisait une grande quantité de ki. Une attaque sérieuse arrivait. L'élément lié à l'attaque fut rapidement évident, lorsque de gigantesques éclairs se concentrèrent sur la lame levée de la bretteuse. Heureusement que Shio avait lancé son Izuchi avant, sinon celui-ci aurait été aussitôt absorbé par l'énorme masse de foudre. L’œil de l'ange lui indiqua aussitôt l'énorme défaut de la technique, mais il était trop tard pour saisir l'ouverture. Se défendre, vite.

"Je suis le geolier des terres arides !", entonna-t-il à toute vitesse, alors que ses doigts dessinaient en même temps un sort d'un autre registre, lui demandant toute sa concentration. "J'en appelle aux rois du sol, que se referme la prison du regret, que de grisaille soit l'atoll, et que ma main soit la seule clé ! Cage Sablonneuse !"

Il failli ne pas finir à temps, ce fut très juste, mais lorsque l'immense lame de foudre s'abattit sur lui comme une colère céleste, les pierres du sol se décomposèrent en un instant autour de lui et s'élevèrent d'un coup, formant une prison de sable extrêmement dense. Le sort était, à vue de nez, probablement inférieure d'une bonne catégorie à la grande épée de foudre, et le choc fut extrêmement violent, la masse d'éclairs gigantesque frappant la cage avec le bruit de mille tonnerres ! La supériorité élémentaire de la cage de Shio, cependant, lui permet d'absorber la plus grande partie de l'attaque, le sabre faisant office de prise à la terre et absorbant la foudre comme une éponge sèche que l'on arrose et laissant à l'Archange le temps de finir de dessiner la quatrième rune de son sort écrit : ce qui restait de la tempête de foudre frappa la sphère protectrice de magie neutre avec un bruit de marteau géant, et le dôme vibra et trembla, mais il tint bon.

Lorsque l'orage fut terminé, Shio mit aussitôt fin à ses sorts, le souffle un peu plus court qu'avant, s'attendant à ce que la Shinmei soit sur lui, sabre prêt, mais... la Sabreuse n'avait pas bougé, restant près de sa Master, qui enchaîna par un salve un peu plus importante de flèches magiques. Encore ? Elle voulait transformer ça en duel de magie ?

Shio haussa un sourcil, et balaya de la main droite l'air devant lui, y faisant apparaître une dizaine de petites sphères de ténèbres.

"Laser Commun", lâcha-t-il, presque avec dédain, et sans Aria pour un sort mineur d'un de ses meilleurs domaines magiques.

Les petites sphères d'obscurité se transformèrent alors en batteries de mitrailleuses, crachant à toute vitesse de très fins laser de ténèbres, jouant le rôle d'une DCA magique contre les Sagitta Magica. L'Archange était prêt à tout, une attaque aussi grossière, surtout après l'avoir déjà montré, cachait forcément quelque chose.

- J'ai presque cru que vous deveniez sérieuses, pendant un instant, railla-t-il alors qu'il accumulait un peu de Ki et de Magie. Vous devriez continuer. "Critical : Heart Break".

Et alors que l'un de ses rares SkillSpells apparaissait dans sa main sous la forme d'une lance de foudre très concentrée, et qu'il la projetait à une vitesse stupéfiante sur la Magister, l'éclair de l'Izuchi descendait enfin des cieux pour frapper la même cible, selon un tout autre angle. Shio n'aimait pas utiliser ses SkillSpells, mais l'Heart Break était suffisamment mineur, et si c'était pour vérifier un petit quelque chose, le jeu en valait la chandelle...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanoha-chronicles.forumactif.com
Ewilan Finnigan
Sale Gosse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Mer 11 Fév - 18:45

And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight
Serena & Haruka & Shio

Mais laisse moi te toucher !


Encore une invocation d'arme. Sérieux, ce type était pire qu'un marchand ambulant. Il en avait encore combien. Enfin, toujours est-il que c'était un bâton, cette fois-ci. Étrange ? Buff de la puissance magique ? Peut-être. C'était une hypothèse à ne pas négliger et les deux combattantes étaient prudentes. S'il n'avait pas invoqué une lame mais bien un bout de bois, c'est que ce dernier pouvait s'avérer être possiblement lourd à gérer.

Tss. Un sort de sable. Saloperie. Le Raimenkei était de l'élément foudre, il ne pouvait pas faire grand-chose contre ça. Même si l'utilité principale de cette attaque exagérément puissante était une diversion, c’était quand même frustrant pour la Shinmei. Enfin, elle n'y pouvait rien et devait rester concentrer. En fait, elle observait attentivement les mouvements de Shio, tentant d'analyser son corps. Après tout, c'était un épéiste, tout comme elle. Ainsi, il devait sans doute avoir reçu une formation physique particulière, en lien avec son style d'escrime. Tout renseignement était bon à prendre face à un adversaire inconnu après tout. Néanmoins, Haruka vit que son adversaire avait le souffle très légèrement plus court. Il fatiguait déjà ? Ou peut-être que l'Épée de Tonnerre avait eu de l'effet, finalement. En tout cas, il fallait en profiter.

- Prépare-toi à contre attaquer.

Leur adversaire, d'un air dédaigneux se contenta de contrer les Sagitta Magica avec un sort y ressemblant, mais lié à l'obscurité. Il ne se laisserait pas toucher aussi facilement.

- - J'ai presque cru que vous deveniez sérieuses, pendant un instant. Vous devriez continuer. "Critical : Heart Break".

Pas bon du tout. Mais alors ça, ça puait grave. Haruka et Serena le sentait : une combinaison de Ki et de Magie. Il ne fallait pas être devin que cela risquait d'être assez similaire au Hien de leur monde. Hors, la méthode Hien était sans conteste la plus redoutée du Monde Magique, avec la Magia Erebea. Saloperie, il avait bien caché son jeux.

Une double-attaque. Pas mal du tout. En effet, Shio avait du user d'un effet retard puisque une autre attaque avait frappé des cieux en même temps. Pas le temps d'esquiver, malheureusement. Il fallait jouer son Atout numéro un. Alors même que les attaques étaient à deux doigts de toucher Serena, la frôlant presque... cette dernière toucha simplement le dos de Shio, dans son angle mort, un sourire sur le visage.

Un Sutra de Téléportation. Aussi simple que ça. Ayant attendu jusqu’à la dernière seconde, elle espérait ainsi perturber Shio. Et en même temps qu'elle avait déposé sa main sur le dos de l'Archange elle prononça simplement le nom classique de la Sagitta Magica. Une seule cette fois. Après tout, moins il y en avait, plus elles étaient puissantes. Alors autant dire qu'à bout portant, ça allait au minimum avoir autant d'effet qu'un bon coup de poing rehaussé d'une dose de magie. En gros : ça allait faire mal. Sans attendre, la Magister s'éloigna rapidement, tout sourire, avec l'aide de son Quick Move. Désormais, Haruka et Serena étaient chacune d'un côté, pouvant prendre Shio de n'importe quel angle donc.

- Pas trop mal, Shio ?


Quant à Haruka, elle restait silencieuse, concentrée. Elle était en train d'économiser au maximum son énergie, le Raimeiken étant après tout relativement coûteux. Et puis, pas besoin de se presser.

►TrollFace
Code by AMIANTE


Dernière édition par Ambarinal le Jeu 19 Fév - 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukihime Aëgis
Lead Impitoyable et Tyrannique
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Jeu 19 Fév - 0:56

Mon double-sort ne frappa que le vide.

D'une certaine manière, et dans un coin très reculé de mon esprit, je fus un instant déçu. J'avais préparé une stratégie, fait des paris, et même gâché de mon ki pour lancer un SkillSpell, tout ça pour tester rien qu'une petite chose, tout juste de quoi confirmer une impression, une supposition, une probabilité, dont la vérification aurait orienté notablement ma façon d'aborder ce combat. Et tout cela frappait le vide. Ca avait beau m'avoir coûté assez peu au demeurant - la cage sablonneuse ayant le bon gout de compenser sa longue incantation par un coût en mana assez réduit pour un sort Intermédiaire -, ce fut tout de même désappointant.

Mais au final, j'y fus tout de même gagnant. En effet, afin d'esquiver l'assaut, la magus adversaire sembla, au dernier instant, activer une sorte de parchemin, et... disparut. Téléportation, visiblement via un consommable. Par habitude, mécaniquement, mon sens de l'environnement balayait déjà ma droite, ma gauche, et au-dessus de moi. Rien durant le fragment de seconde suivant la téléportation. Un minuscule, infime instant, je cru qu'elle s'était éloignée afin de se mettre en sécurité et de me bombarder de sorts à longue portée, pendant que sa Minister me tenait au corps à corps - ce qui aurait été stratégiquement mauvais pour moi. Mais la Minister n'avait toujours pas bougé, et l'aura de la Magister reparut derrière moi. Pour qu'une mage en arriver à user d'un consommable pour effectuer une téléportation, il était probable que se téléporter n'était pas à la portée du premier venu dans leur monde. De fait, apparaître ainsi dans le dos de son adversaire offrait sans doute un énorme avantage dans leurs usages du combat.

Mais pour un vétéran du Misanris, c'était une erreur de débutant.

Ma contre-mesure la plus basique s'était déjà lancée au moment où sa main se posa sur mon dos, et où elle prononça à nouveau le nom de ses flèches magiques. Elle avait eu le temps de lancer son sort, aussi activais-je aussi la petite mesure de sécurité alternative que j'ai mis en réserve quelques poignées de secondes plus tôt - inutile de déployer toutes mes protections permanentes pour une attaque aussi banale.

Ainsi, alors que la magie qu'elle lança s'activait, je me penchais légèrement en avant, comme pour initier une esquive qui pourrait paraître trop lente, et le joyau qui ornait Tao Majere brilla légèrement lorsqu'il relâcha le sort que j'y avais enfermé. Un cercle de lames se déploya autour de moi, comme un anneau à l'horizontal, gardes à hauteur de ma taille et pointes vers l’extérieur, et cet anneau exécuta une rotation complète autour assez vite pour paraître flou même à mes yeux. Nous n'étions pas en combat à mort, et je n'avais aucune intention d'abattre qui que ce soit - pas même la Shinmei, malgré sa fichue fierté déplacée et son arrogance de martialiste -, c'est pourquoi je m'étais penché en avant, sans quoi la Magus aurait été proprement tranchée en deux horizontalement, un peu en-dessous de la poitrine. Au lieu de ça, elle reçu une profonde tranche, suffisante pour faire une belle peur à quelqu'un qui n'a jamais été réellement gravement blessée - comme c'était son cas -, mais pas au point de mettre ses jours en danger.

Quant à la Sagitta Magica, elle frappa bien mon dos... et y fut absorbée par la Contingence d'Absorption relâchée par Tao Majere sous la forme d'un sceau magique bleuté qui disparut aussitôt. J'étais un peu déçu de devoir utiliser ce sort si délicat à placer pour un simple projectile magique, mais c'était pour continuer à cacher d'autres. Par ailleurs, plus longtemps je mettrai à prendre de coup, plus l'impact psychologique serait grand pour le camp d'en face. Et dans l'absolu, je ne cracherai pas sur un abandon de leur part. Me battre avec des jeunes filles au passé relativement vierge de noirceur n'avait rien pour me plaire.

Du coin de l’œil, alors que la magus prenait du recul, un air satisfait sur les lèvres - mes épées ayant frappé puis disparu le temps d'un soupir, elle n'avait même encore pas du remarqué qu'elle avait été touchée -, je vis la deuxième pire erreur que le duo ait fait depuis le début. Ca ne me plaisait pas non plus de m'acharner ainsi, mais ne pas saisir une telle ouverture aurait été une insulte à l'art du combat.

- Pas trop mal, Shio ? lâcha la Magister d'un air narquois.

Le timing était parfait. Je pus littéralement lire sur le visage de la Shinmei le moment où elle prit conscience - ironiquement, avant la principale concernée - que sa Master avait été atteinte.

- Je n'en sais rien. Demande à ton ventre, rétorquais-je d'une voix dont j'avais chassé toute émotion.

L'instant d'après, je disparus de leur vue.

Utilisant mon plus ancien pouvoir, Aida Sakeru, je comprimais puis supprimais l'espace jusqu'à ma destination, et, alors que je faisais un simple pas vers la magus d'une démarche presque caricaturale d'un impitoyable Vilain de théâtre, comme pour aller l'achever, je disparus... Et reparus. J’espérais, selon ce que j'avais pu en voir de son caractère et la "force de leur lien", comme elles disaient, que la combattante Shinmei-ryu se jetterai en avant pour protéger sa Magister - ce qu'elle aurait déjà du faire au lieu de rester éloignée en laissant sa Master seule au contact. J'aurai tellement pu, d'un simple Iai, faire tomber la tête de la master après avoir déjoué son attaque surprise, et la Shinmei n'aurait vraisemblablement rien pu y faire. Peut-être était-ce une confiance aveugle dans les compétences de la Magister, mais j'avais plutôt la sensation qu'il s'agissait d'une trop grande assurance dans leur stratégie établie. A mes yeux, celle-ci sonnait hélas bien trop simple, mais au vue de leur manque d'expérience évident, et des standards de tactique visiblement bien plus bas sur leur monde que sur le miens, il était compréhensible qu'elle y croient. Cela contribuerait à leur leçon du jour.

Je réapparus donc dans le dos de la Shinmei. C'était quelque chose que je n'aurais jamais tenté contre un adversaire du Misanris à ce niveau, mais puisqu'elles semblaient considérer ça comme la crème de la tactique, il était probable que la bretteuse ne dispose d'aucune contre-mesure digne de ce nom - je restais prêt à faire apparaître quatre de mes meilleurs lames pour bloquer une contre-attaque néanmoins. Par mesure de précaution supplémentaire, j'apparus deux mètres derrière la sabreuse : ainsi, qu'elle ai ou non fusé en avant pour défendre sa master, ou qu'elle soit restée sur place importait peu, je restais hors de portée d'une riposte immédiate simple.

- Ragnelle !

Répondant à mon appel sitôt mon déplacement spatial terminé, l'immense lame dorée apparut dans mes mains déjà levées, et s'entoura de l'aura d'or liquide caractéristique de l'utilisation de son pouvoir. La demi-seconde suivante, j'abattis l'arme à deux mains vers la Sabreuse, et la lame propulsa alors l'énorme vague d'énergie dorée qui roula vers la combattante avec la ferme et claire intention de l'écraser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanoha-chronicles.forumactif.com
Ewilan Finnigan
Sale Gosse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Sam 21 Fév - 18:55

And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight
Serena & Haruka & Shio

Passons aux choses sérieuses


Connard. Absorber l'attaque magique puis attaquer avec des épées, c'était pas fair-play, selon Serena. S'agissait-il réellement d'une absorption, d'ailleurs ? Cela pouvait aussi bien être une annulation pure et dure, bien que cela n'y ressemblait pas vraiment. Cette capacité venait sans doute de son bâton étrange. Ou alors, c'était une feinte. La Magister ne le savait pas pour l'instant, mais une chose était certaine, ça faisait un mal de chien ! Sa tenue la protégeait uniquement des assauts magiques et ne pouvait pas entraver un coup d'épée. Au moins, la blessure était bénigne, car elle s'était éloignée assez rapidement à l'aide d'un Quick Move. En tout cas, elle était satisfaite, non pas qu'elle aimait subir des dommages, mais au moins, elle en avait apprise un peu plus, sur les capacités de l'homme en face d'elle. Ne répondant pas à sa provocation, elle restait parfaitement calme, tandis qu'elle utilisait un sort de soin mineur pour calmer un peu la douleur. Ce genre de blessure ne faisait pas vraiment saigner mais la douleur était relativement importante.

Observant la situation, elle vit que Shio utilisa un sort de haut niveau, une téléportation. Ainsi, lui aussi était capable de se déplacer d'un point A à un point B en un instant, pour prendre l'avantage sur ses adversaires. Il faut dire aussi que la téléportation était une technique ridiculement pratique et puissante. Enfin, une lame dorée était apparut dans sa main, et il était tout prêt d'Haruka. Pas bon ça, ça sentait la bonne grosse attaque. Ne perdant pas de temps, l'escrimeuse utilisa l'un de ses propres Sutra pour se téléporter près de sa Magister. Cependant, l'attaque ne s'arrêta pas là et continua sa course directement en direction des jeunes filles. Au même moment, la puissance du Pactio revint sur Serena car le temps de partage était terminé.

Les deux jeunes filles n'avaient même pas besoin de se parler pour savoir ce qu'il fallait qu'elles fassent.

- Mea Virga !
- Adeat !

Le bâton magique apparut directement dans les mains de Serena. Ce dernier ne lui apporterait aucun gain de puissance mais lui permettrait d'avoir un meilleur contrôle sur son potentiel magique. Quant à Haruka... Une épée apparut. Il s'agissait d'un sabre sans garde. L'Artefact obtenu après le Paction entre les deux jeunes filles. La représentation même du lien qui les unissaient. Haruka, en première ligne se contenta d'un vague mouvement de la main, Sine Dea Lunae renvoya directement l'attaque vers Shio. Cependant, elle était moitié moins puissante. C'était ça, la capacité de son Artefact. Pour faire bonne mesure, la Shinmei ajouta à l'attaque une petite vague de Ki, afin de rendre l'attaque plus rapide.

- Ceci est ce que j'ai obtenue après mon Pactio avec Serena. C'est la force de notre lien. Ne t'avise pas de le sous-estimer.

Serena souriait. Si il y avait bien pour Haruka quelque chose dont elle était plus fière que son école, c'était son Artefact. Et elle était pareille qu'elle, au fond.

- L'échauffement est terminé. On passe aux choses sérieuses, Shio ?

Cependant, l'attaque n'atteignit pas son but. En effet, Shio contra simplement avec sa lame noire, l'air de se faire chier face à ce mouvement.

- Hum, oui, laissez-moi deviner, renvois des assauts magiques ? Un peu classique mais décent. Dommage que ça ne renvoie pas la pleine puissance, cela signifie donc que ça a une limite, n'est-ce pas ?

Puis, tout en parlant il utilisa un Iai afin de balancer ce qui ressemblait à une lame de vent. Cette dernière ne semblait pas être très puissante mais avait le mérite d'être bien plus rapide que sa précédente offensive.

Serena, comme Haruka avait envie de se tordre de rire par terre. C'était quoi cette feinte sérieusement ? Cette technique, c'était clairement du Ki, rien à voir avec une offensive magique. Il espérait vraiment tromper les deux combattantes avec ça et ainsi les blesser ? Pour seule réponse, Haruka envoya simplement une vague de Ki de puissance égale pour contrer l'attaque avec son Yunagi.

- Mouais, pas très convaincant cette vague de Ki. En tout cas, cette arme sera bien suffisante pour écraser une pétasse décolorée de ton genre.

Quant à Serena, elle restait en arrière, créant une ceinture magique antiforce sur elle. Simple mesure de précaution.

[/color]
►Adeat !
Code by AMIANTE


Dernière édition par Ambarinal le Sam 21 Fév - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukihime Aëgis
Lead Impitoyable et Tyrannique
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Sam 21 Fév - 22:11

La Shinmei tenta de se mettre hors de portée de la colère de Ragnelle. Sage décision. Même dans mon répertoire, il y avait peu de moyens de contrer sa puissance destructive, et à une si courte distance, esquiver normalement n'aurait pas été aisé pour elle, malgré sa vitesse. Elle utilisa donc un de ses consommables pour se téléporter auprès de sa master. Petite faute : ce qu'elle avait du prendre pour une sorte de frappe explosive, ou quelque chose comme ça, était la vague d'énergie magique de Ragnelle, qui poursuivit stoïquement sa route, offrant à la route un ravalement de façade complet et fonçant rageusement sur les deux filles, dans son axe initial. Autrement dit, Haruka allait devoir se défendre une seconde fois. Profitant de l'occasion, je lançais à nouveau à mi-voix un très rapide petit sort que j'enfermais dans les entrailles dimensionnelles de Tao Majere. C'était gratuit, après tout.

Mais il se passa alors quelque chose d'inattendu. Ou plutôt, que j'aurai attendu soit plus tôt, soit plus tard, mais pas maintenant. Les deux filles décidèrent visiblement de devenir sérieuses.

- Mea Virga !
- Adeat !

Bon, ce n'est pas moi qui allait m'en plaindre. Me battre à demi-mesure n'était définitivement pas quelque chose que j'avais été habitué à faire. Et j'en avais bien assez vu pour la phase de test.

Encore du Latin. Dans le cas de la Magister, elle prononça les mots "mon bâton", ce qui pouvais laisser supposer qu'il s'agissait d'un objet caractéristique de son status, ou en tout cas, "le seul dont elle dispose" et/ou "celui dont elle est seule à disposer". Probablement une forme de catalyseur magique, donc, comme Tao Majere ou bien d'autres bâtons de magie. La Minister, elle, prononça seulement "apparais", et un sabre sans garde, à la lame droite, se matérialisa dans ses mains à la place du nodachi. Il était donc envisageable qu'il s'agisse de son "vrai" sabre, et que, là encore, elle n'en avait qu'un, à moins que "apparais" soit sa commande d'invocation spécifique. Mais à leurs expressions, elle donnaient l'impression d'avoir sorti leurs cartes principales. Prudence restait de mise, cependant...

D'un geste de son nouveau sabre, Haruka "contra" Ragnelle, et renvoya purement et simplement la vague de magie sur moi, avec un maigre dose de ki pour faire bonne mesure. Cela accéléra un peu la masse de mana, mais ne masqua pas le fait que la puissance de l'attaque avait été nettement réduite. Absorbée par le sabre, ou simplement perdue faute de puissance pour tout renvoyer ? Je n'avais senti aucun échange de flux magiques avec son sabre, la sabreuse n'avait par ailleurs absolument rien d'autre que du Ki en elle à présent que la puissance magique que sa Magister lui offrait via leur pactio avait disparu. La deuxième option, donc.

- Ceci est ce que j'ai obtenue après mon Pactio avec Serena. C'est la force de notre lien. Ne t'avise pas de le sous-estimer.

... Lame unique, donc, et carte maîtresse. Merci à toi de me confirmer ça.

- L'échauffement est terminé. On passe aux choses sérieuses, Shio ?

J'avais cru comprendre, oui. D'un geste presque négligeant, je fis apparaître Souvenir devant moi, la large lame de roche noire recevant l'impact des restes de Ragnelle sans problème à présent que la vague d'énergie avait été nettement amoindrie.

- Hum, oui, laissez-moi deviner, dis-je l'air d'y réfléchir encore, renvoi des assauts magiques ? Un peu classique, mais décent. Dommage que ça ne renvoie pas la pleine puissance, cela signifie donc que ça a une limite, n'est-ce pas ?

Ce n'était jamais que l'expression à haute voix de ce que j'avais déjà plus ou moins supposé en voyant l'arme en action, mais le dire tout haut me permettait une petite feinte basique à deux niveaux. D'un coup de hanches, je dégainais Osore alors que Ragnelle et Souvenir disparaissaient, et lançait d'un Iai rehaussé de Ki une Lame de Vent basique, droit sur Haruka. Ca avait beau être un classique répandu, avoir appris cette technique de mon frère jumeau et ennemi juré restait le comble de l'ironie...

En réponse, la Shinmei contra d'une technique de Ki d'un catégorie similaire, et dans les yeux des deux filles brilla un dédain brûlant.

- Mouais, pas très convaincant cette vague de Ki. En tout cas, cette arme sera bien suffisante pour écraser une pétasse décolorée de ton genre.

J'en restais sans voix pendant environ une seconde. Puis un triste soupir traversa mes lèvres sans que je puisse le retenir.

- Ma foi, répondis-je dans l'ombre de mon soupir, si dans l'école Shinmei, on vous apprend à insulter les adversaires que vous défiez, plutôt que de réfléchir une seconde à leur stratégie ou aux raisons de leurs actes en combat, je suppose que je ne risque effectivement pas d'en entendre parler dans mon monde... Mais puisque chez vous, l'honneur ne semble pas non plus s'encombrer du respect, je pense que je vais juste décider de prendre tout ça pour une vaste farce, et y mettre fin. Vous vouliez passer aux choses sérieuses ? Très bien. Soyons sérieux.

Le temps d'un souffle, de cligner des yeux, j'enfonçais mon esprit plus profondément dans la Voie de l'Epée du Vide, amenant mes émotions au calme plat et serein du second palier, l'état de Zen. Le monde qui m'entourait était tel qu'il était : il suffisait de le prendre comme il venait, et d'accepter toute réalité, à chaque instant, du fond du coeur. Les émotions étaient des vagues, et les vagues sont lentes. Un calme plat réagit immédiatement et s'adapte à la forme au fond de la mare. Telle était mon âme, en cet instant : un courant calme et posé, coulant au rythme du monde et de la réalité. La douce et très fine aura de blancheur neigeuse du Zen entoura mon corps, son flux calme et lent semblant presque couler de mon corps alors que je lançais mes deux seuls magies d'armure, comme pour répondre à la batterie de sorts défensifs que Serena mettait en action.

- Ice Cloak of the Holy Knight, soufflais-je à mi-voix, suivi de Divine Shell ~ Crown of the Heaven's Liege.

La Couronne du Lige Céleste n'était pas vraiment un sort à proprement parler, plutôt une prérogative du Champion du Paradis dont je disposais en tant qu'Archange, mais dans les faits, cela revenait plus ou moins à un sort Arcane, seulement dénué d'incantation et impliquant un coût moindre en mana. Quant à la Cape de Glace du Chevalier Sacré, c'était le seul véritable sort d'armure que j'ai jamais appris, et je m'en servais rarement, mais si la Foudre était l'élément de prédilection de la Shinmei, une armure de glace pure de rang Intermédiaire me semblait particulièrement adaptée.

De fait, mon corps se recouvrit en quelques instants de plaques de glaces finement ciselées et ouvragées, formant un harnois léger au design aérien et presque féerique. La seconde suivante, la glace translucide se mit à briller de mille feux, lorsque les plaques du harnois furent parcourues d'un courant de lumière qui se réverbéra sur leurs innombrables facettes, les faisant luire comme du diamant. Et alors que deux ailes se déployaient dans mon dos, une auréole semblable à une couronne de lumière apparut, en lévitation très légèrement au-dessus de ma tête. Ainsi drapé, je devais sans doute être l'archétype le plus stéréotypé possible d'un archange, peut-être même un peu trop à mon propre gout, mais ce n'est pas comme si j'avais pu choisir l'apparence des sorts que j'avais appris...

En tout et pour tout, cela avait du me prendre deux, peut-être trois secondes. En face, les deux filles semblaient avoir également fini leurs préparatifs, et même attendre que je commence... J'avais horreur de ne pas laisser l'initiative aux femmes en combat, mais après tout, le combat était déjà engagé. Je rengainais à nouveau Osore, qui disparut de ma hanche à l'instant où le "cling !" se faisait entendre, et dans ma main reparut Ragnelle, la grande lame d'or émettant de fugaces éclats ambrés en reflet aux éclats lumineux qui émanaient de mon armure. Un souffle plus tard, je fusais en avant, le sol éclatant sous la pression de mes appuis.

Ma vitesse ayant encore augmenté grâce au Zen, la distance qui me séparait de mes deux adversaires était suffisante pour leur permettre de me contrer pendant ma course, aussi établis-je rapidement une tactique d'approche simple à huit branches, et brandit Ragnelle pour lancer une nouvelle vague de magie devant moi, couvrant ma charge.

- Griffes Assaillantes Venteuses, soufflais-je en lançant l'un de mes quelques sorts de vent mineurs, mon préféré.

Ben que de faible puissance, ce sort avait de nombreuses utilité lorsque l'on faisait preuve d'un peu d'imagination. Et dans le cas présent, je le lançais devant moi, de façon à ce que la bourrasque de magie venteuse "pousse" la vague de magie de Ragnelle, augmentant sa vitesse et la rendant donc simplement beaucoup plus dangereuse, car moins aisée à esquiver... Les deux d'en face allaient-elles tenter néanmoins ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanoha-chronicles.forumactif.com
Ewilan Finnigan
Sale Gosse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Dim 22 Fév - 0:39

And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight
Serena & Haruka & Shio

Prise de conscience


- Ma foi, si dans l'école Shinmei, on vous apprend à insulter les adversaires que vous défiez, plutôt que de réfléchir une seconde à leur stratégie ou aux raisons de leurs actes en combat, je suppose que je ne risque effectivement pas d'en entendre parler dans mon monde... Mais puisque chez vous, l'honneur ne semble pas non plus s'encombrer du respect, je pense que je vais juste décider de prendre tout ça pour une vaste farce, et y mettre fin. Vous vouliez passer aux choses sérieuses ? Très bien. Soyons sérieux.

Pour une fois, Haruka ne répondit pas, pendant que Shio se préparait. Elle réfléchissait. Oui, elle n'aurait jamais du agir ainsi. Cette personnene l'aurait jamais fait. E pourtant, elle, elle avait agit d'une manière si immature, si enfantine. Comment pouvait-elle prétendre l'avoir comme modèle en agissant ainsi. La plus grande sabreuse de l'Ecole Shinmei aurait sans doute eu honte d'elle. Cependant, il était trop tard pour reculer. Elle avait défiée cet homme et ne reviendrait pas sur sa décision. Cependant, elle se promit de se modérer, à l'intérieur. Quant à Serena, elle ne la dérangeait pas, sentant qu'elle était en pleine réflexion et se contentait de placer des sorts défensifs autour d'elle et de Haruka, pour la suite des événements.

Shio semblait lui aussi passer aux choses sérieuses, invoquant une magnifique armure, tandis que son auréole apparut au dessus de sa tête. Ainsi, il était vraiment un Archange, comme en témoignait ses ailes. Une chose était sûr, il était prêt à attaquer, et de manière sérieuse, cette fois-ci.

Un sort de vent. D'une puissance plus que modéré, mais avec une vitesse de très haut calibre. Ainsi, puisqu'il voyait que la puissance brut ne suffisait pas, il utilisait la vitesse, désormais ? Très bien, c'était un choix judicieux effectivement. Cependant, c'était parfait. Il n'y avait plus qu'une chose à faire désormais, pour lâcher une attaque de haut niveau. Une téléportation. Encore une. C'était l'oeuvre de Serena, cette fois-ci, son dernier Sutra disparu en même temps que les deux jeunes filles, mais évidemment, Shio ne pouvait deviner que c'était son dernier.

Les deux femmes étaient désormais à plusieurs dizaines de mètres en arrières, dans le dos de Shio Une distance plus que satisfaisante pour relâcher le sort à effet retard, utilisé lors du début de l'affrontement.

- Epigenethito Taionon Aionite Krustalle ! Pacise zocise ton izon Taionon... Cosmique Catastrophe !

Cosmique Catastrophe. Une formule de gèle par le zéro absolu. L'ultime sort de glace, utilisé par Dark Evangeline elle-même. La glace se matérialisa avec une brutalité et une vitesse inouïe, out autour de Shio, semblant l'emprisonner dans les glaces éternelles de l'enfer. C'était le plus puissant sort de Serena, et de loin. Et tandis que l'attaque prit de plus en plus d’ampleur, la Magister envoya une salve violente de plus de cent Sagitta Magica, combinant les éléments de glace, foudre et feu. C'était une offensive extrêmement brutale et elle comptait dessus pour prendre l'avantage. Ou tout du moins, forcer Shio à puiser grandement dans ses réserves pour se défendre.

Reprenant difficilement sa respiration par l'effort que venait de lui demander cet enchaînement, Serena ne put se défendre contre l'attaque qui semblait venir de derrière. C'était la précédente onde de choc qu'elles avaient esquivés précédemment. Fort heureusement, Haruka tout près de la scène put contrer l'attaque avec une puissante attaque de Ki. Un effet retard ? Shio avait-il été touché par le Cosmique Catastrophe ? En tout cas, Serena aurait des difficultés à combattre, vu la magie qu'elle avait dépensée.

- Montre toi, Shio. J'ai une proposition à te faire...

Nul doute que l'Archange était encore vivant. Pour Haruka, c'était une évidence. Et puis, elle voulait faire quelque chose de précis.
►Attente
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukihime Aëgis
Lead Impitoyable et Tyrannique
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Lun 23 Fév - 22:41

Alors que je menais ma charge, à une vitesse telle que je volais presque au-dessus du sol et protégé de front par ma double vague de magie, mes adversaires... disparurent, un consommable de téléportation partant à nouveau.

Branche 2. Quelle jonction ?

Comme toujours pendant ce genre d'instant-clé sous état de Zen, le temps sembla s'étirer, ma conscience semblant capable de clarifier ma pensée à une vitesse et avec une fluidité absolues. Mécaniquement, mon attention se porta sur mes flancs. Rien, mais je m'y étais attendu. Au-dessus, rien non plus. Elles n'auraient pas fait une seconde fois l'erreur d'arriver dans mon dos ? Non plus. La nano-seconde suivante, mon sens magique élargit le champ de recherche. Trouvées. Derrière moi, à plusieurs dizaines de mètres, en ligne de vue directe, probablement sur le toit d'un bâtiment plus loin dans l'axe de la rue. A portée optimale pour des sorts à portée moyenne. Branche 4, donc.

Nouvel instant. La tête tournée vers l'arrière pour avoir un point de vue, j'ouvris un portail juste devant moi grâce à Aida Sakeru, reliant mon prochain pas à une destination approximative à quelques poignées de mètres derrière la nouvelle position des deux filles. La vague de magie de Ragnelle, toujours poussée par les Griffes Assaillantes Venteuses, s'engouffra dans le portail, mais au moment où mon pied d'appuis touchait le sol pour engager le pas qui me ferait passer par l'espace que j'avais ainsi "tranché", une magie de niveau clairement Arcane frappa la zone qui m'environnait, et une glace violente et puissante se mit à tout recouvrir à une vitesse folle. Nouvel instant. L'épicentre de la zone devait être un peu devant moi, car la frontière de la zone glaciaire avança vers moi depuis la zone en face de moi, et me coupa la route. J'aurai pu continuer néanmoins et pousser pour atteindre mon portail, qui n'était finalement qu'à deux mètres à peine de moi, et ainsi échapper au sort, mais mon portail était déjà dans la zone qui se rapprochait dangereusement vite, même pour ma conscience au temps étiré, et il faudrait donc que je le traverse au moins partiellement. Si ce sort était à peu près équivalent au Reflet du Voile Eternel, même avec la Maîtrise Parfaite de la Glace, pas question de tenter une telle manœuvre sans au moins deux sorts de protection supplémentaires, juste par prudence. Et je n'en avais qu'un en réserve.

Nouvel instant. Sans le Zen, j'aurai peut-être hésité à tenter quand même la manœuvre, et cette hésitation à elle-seule m'aurait sans doute coûté l'instant décisif. Mais je décidais instantanément de jouer la carte de la prudence, et d'un puissant battement d'aile, je me propulsais sur le côté, dans une rue perpendiculaire, abandonnant mon portail qui s'annula donc aussitôt - en laissant sans doute un petit cadeau au duo - avant que la glace ne me frappe. Le sort de givre allait bien plus vite que moi, et voir l'action au ralentis aurait eu un effet détestable sur les nerfs de n'importe qui sans la camisole que le Zen posait sur les sentiments. A ce rythme, je n'avais que deux demi-pas avant d'être rattrapé. Pas le temps d'ajuster une compression spatiale. Tout juste de quoi lancer un sort sans Aria de mes domaines de Maîtrise Parfaite. Le sort le plus adapté paru vite évident. "Samui Ketsueki".

Nouvel instant. La frontière de la zone de givre m'engloba au moment où le sort de Sang Froid m'investit, et où le sort de Sphère Protectrice contenu dans Tao Majere s'activa. Je connaissais cette sensation. Cette impression que, sitôt entouré par cet environnement si froid, même le temps semblait se figer. Même avec le Zen qui supprimait les émotions et les pensées inutile, il m'était impossible de ne pas songer un instant à Kyomu, lors de notre voyage aux Neufs Cercles Infernaux. Ce voyage où, de lui, j'avais appris tant de choses... A commencer par le sort de Sang-Froid, vital dans le Cercle du Givre.

De fait, entre ma Maîtrise Parfaite de la Glace - appris également aux Enfers -, le Sang Froid et mes armure de givre et de lumière, je fus protégé de l'annihilation immédiate. Impossible même avec cela de se protéger totalement d'un sort de Zéro Absolu, mais cela garantissait au moins que je n'en meurs pas, faute de mieux. Mais il n'était pas question que je perde sur un sort de glace. C'était là pure fierté, certes, le seul fait que la demoiselle ai réussi à m'atteindre avec un sort d'une telle envergure était digne de louage. Mais j'avais trop travaillé, enduré trop de choses, pour surmonter les glaces infinies du Cinquième Cercle et atteindre la Maîtrise Parfaite aux côtés de Kyomu, pour accepter la défaite contre un sort de cet élément.

Utilisant les quelques précieux instants que m'offrait ma Sphère Protectrice avant qu'elle ne cède, j'empoignais Tao Majere, et prononçais les quelques vers de l'incantation de mon meilleur sort défensif. Et alors que le dôme de protection s'effondrait, gelé jusqu'à son noyau magique en à peine trois secondes - difficile d'espérer mieux d'un sort Intermédiaire face à du niveau Arcane -, il fut aussitôt remplacé par les multiples couches de protection de l'Oeuf Primordial. C'était le meilleur sort défensif de mon répertoire, et bien qu'il ne soit pas considéré comme un rang Arcane à cause de son coût important en mana et son utilisation limitée - ce n'était qu'une bulle impossible à bouger et bloquant tout ce qui voulait sortir aussi bien que rentrer -, sa puissance défensive restait largement suffisante pour compenser ses défauts à mes yeux. Contre un sort de glace pareil, il ne durerait pas éternellement non plus, mais c'était plus que suffisant pour me permettre de sortir de là. Et puis, Aida Sakeru me permettait d'ignorer le caractère hermétique de l'Oeuf pour sortir.

Soudain, alors que j'observais mes alentours et réfléchissait posément à mon prochain mouvement, le souffle un peu plus court à cause du froid malgré mon sort de Samui Ketsueki, mon regard capta un mouvement. Mes yeux se levèrent. Je cru un instant que c'était la Shinmei qui venait au contact, profitant probablement d'une protection contre le sort de sa Magister et voulant saisir l'ouverture créée par le sort de zéro absolu. Mais il s'agissait de flèches magiques. Beaucoup de flèches. Une véritable nuée qui tombait sur moi comme une pluie d'automne... Mais mes yeux, aussitôt suivis de mon bon sens, remarquèrent aisément le défaut : il y avait trois types de flèches. Glace, Foudre, Feu. Je poussais un soupir, qui forma de la fumée devant moi. Une trentaine de flèches, donc.

Mes doigts bougeant légèrement par instinct, faisant cliqueter mes gantelets de glace, je concentrais mécaniquement mon esprit. D'abord, je formais autour du dôme de magie protectrice un mur circulaire d'épées, que je renforçais par magie - sans quoi le zéro absolu les rendrait rapidement aussi fragiles que de simples glaçons - afin de me protéger d'un éventuel assaut utilisant la volée de flèches magiques comme une feinte. Ensuite, une main se levant, je fis apparaître une trentaine d'épées en lévitation, à une dizaine de mètres au-dessus de moi. D'un mot, je lançais finalement un sort de Pieux de Glace, puisant dans le gel qui m'entourait la matière première me permettant de le lancer sans Aria et avec un coût quasi-inexistant, afin de créer une série de monolithes de givre autour de mon dôme magique et de mon cercle d'épées. Puis je retient mon souffle.

Nouvel instant. La pluie de flèches, assez impressionnante au demeurant, pénétra la frontière du monde de zéro absolu. Aussitôt, la plupart des traits de feu furent éteins et gelés, soufflés comme de vulgaires bougies par l'effet naturel d’entropie. Ignorant littéralement les traits de foudre, j'entrepris alors d'interposer mes lames en lévitation sur la trajectoire des flèches de glace. Même en ne comptant qu'un tiers du nombre initial de projectile, cela restait un exercice ardu, mais toute ma concentration y passait, et mes yeux aidant, la quasi-totalité des Sagitta Glacialis fut bloquée - deux ou trois passèrent, mais ça n'allait pas inquiéter l'Oeuf Primordial, et c'était le principal. En d'autres circonstances, j'aurai ignoré les flèches de glace et me seraient concentré sur celles de Feu - puisque celles-ci auraient pu contrer mon armure de givre alors que les autres ne m'auraient guère occasionné de dégât -, mais dans le cas présent, les flèches de givre étaient les seules qui pouvaient inquiéter mon dôme protecteur, et celui-ci me protégeait du sort de zéro absolu, bien plus dangereux que les Sagitta.

Ainsi, bien que deux ou trois flèches de glace frappèrent finalement l'Oeuf, celui-ci ne broncha guère. Quant aux flèches de foudre, la plupart frappèrent les monolithes de glace que j'avais élevé autour de mon dôme, et là encore les quelques unes qui passèrent ne furent pas assez nombreuses pour inquiéter ma défense. Oh, le tout avait sans doute contribuer à réduire sa durée de vie, mais je ne comptais de toute façon pas attendre aussi longtemps.

Au final, j'avais réussi à m'en sortir jusqu'à avec une dépense de mana correcte, seul l'Oeuf Primordial figurant dans la liste des sorts à utiliser avec modération. Il allait cependant convenir de ne pas le maintenir trop longtemps, malgré l'amélioration du rendement magique offert par Tao Majere. Cependant, il était grand temps que je riposte, sans quoi mes deux adversaires allaient pouvoir se contenter de poursuivre les offensives, et je n'allais pas pouvoir me défendre éternellement...

Raffermissant ma prise sur Tao Majere, je mis à nouveau à profit sa capacité de filtrage de Mana, et lança mon incantation.

- Montre-toi, Shio. J'ai une proposition à te faire...

Sans mes sens particulièrement développés, je n'aurai sans doute pas entendu les mots prononcés par la Magister, à une telle distance et avec de multiples barrières protectrices autour de moi. Mais dans cette voix, je perçu une fatigue, un souffle légèrement heurté, caractéristique d'en enchaînement magique épuisant. Guère étonnant, après un sort de givre pareil, et une telle volée de projectiles magiques. Même avec le Star Fall, mon projectile magique multiple le moins coûteux, j'atteignais difficile les quatre-vingt sphère - encore que le Star Fall avait une fonction tête chercheuse dont ne semblaient pas disposer les Sagitta Magica de Serena.

Finissant mon incantation alors que mon dôme protecteur montrait lentement quelques petites fissures, je frappais doucement le sol de glace avec le pommeau de rubis de Tao Majere.

"Xaoshi des Glaces ~ Reflet du Voile Eternel."

Mon souffle devint cristal, alors que je prononçais les mots que j'avais appris en même temps que mon frère aîné.

De l'endroit où j'avais frappé le sol, une nouvelle couche de givre, plus fine, se mit à recouvrir la première. Cette couche s'étala rapidement, gagnant les immeubles, remontant les rues, recouvrant tout comme un linceul fin et délicat, comme une minuscule couche de poudreuse semblable à du velours. Puis la neige commença à tomber, très doucement, par doux flocons duveteux. Reprenant mon souffle après la dépense de mana du Xaoshi, le sort ultime donnant l'accès à la Maîtrise Parfaite de son domaine, je me redressais, et mis fin au dôme de magie protectrice. Je n'en avais plus besoin.

Le froid me frappa comme un mur gelé, mais je fermais les yeux et serra les dents, le temps de m'y faire. Malgré mon Xaoshi et mes sorts de protection, le zéro absolu était toujours difficilement supportable même si il n'était plus "dangereux" à proprement parler - du moins tant que j'y passais pas trop de temps -, tant qu'il restait magique. Dans un coin de mon esprit, je sentis une pointe de culpabilité de ne pas laisser sortir Raizerbutt, alors que la petite adorait le décors enneigé que provoquait le Xaoshi des Glaces plus que tout. Mais si je reprochais à mes adversaires de venir à deux contre un, et avait néanmoins accepté l'affrontement ainsi, ce n'était pas pour me faire surgir un allié maintenant... A titre de compromis, je laissais Ragnelle disparaître, et fit apparaître à sa place la longue et fine épée d'acier argenté. A peine eu-je en main la garde parfaite de l'arme, je pus aussitôt sentir l'affection et la reconnaissance de ma plus chère amie au fond de mon être. Cela m'arracha également un sourire.

Prenant mon envol d'un battement d'ailes, je passais au-dessus du niveau des toits, juste le temps d'avoir un point de vue sur les deux filles. La seconde suivante, Aida Sakeru me "trancha" un chemin jusqu'aux deux demoiselles, qui avaient l'air de m'attendre. Cela pouvait aussi bien être un piège, considérant leur définitivement visiblement lacunaire de la fierté, mais avec le Xaoshi des glaces actifs qui remplissait pratiquement toute la ville, c'étaient elles qui risquaient d'avoir des surprises si elles tentaient quelque chose ne me plaisant pas...

J'apparus à l'autre bout du toit sur lequel elles se tenaient. Ma peau était surement recouverte d'engelures à cause des dégâts naturels inévitables du zéro absolu, et devait être atteinte d'une pâleur cadavérique à cause du Sang Froid, mais je devais surement paraître anormalement bien portant à leurs yeux, et mon armure brillait toujours de mille feux, reflétant les lents flocons qui tombaient. C'était comme si le temps tournait au ralentis - à ceci près que maintenant, ce n'était plus une impression.

- Je suis toute ouïe, Magister, répondis-je finalement d'une voix calme et posée. Puis-je espérer que cette proposition sera raisonnable ?

Ce n'était pas un sarcasme, cette fois, le ton n'y était pas - mais ça aurait pu. Il était possible que la mage demande l'arrêt du combat - faute de mana après ses deux sorts de grande envergure, ou encore parce qu'elle avait finalement décidé que le jeu n'en valait plus la chandelle -, et honnêtement, je l'espérais, mais je n'avais pas coutume de m'attacher aux espoirs un peu trop beau : c'était une très mauvaise habitude à prendre au Misanris...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanoha-chronicles.forumactif.com
Ewilan Finnigan
Sale Gosse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Mar 24 Fév - 0:20

And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight
Serena & Haruka & Shio

J'ai la main un peu lourde en fait...



Houlà, c'était quoi ce truc de fou ? Serena pensait pas que son sort causerait autant de dégâts, en fait, c'était la première fois que la Magister utilisait le Cosmique Catastrophe en situation de combat réel. Et les résultats étaient au-delà de ce qu'elle pensait. Certes, elle savait que c'était l'un, si ce n'est le sort de glace le plus puissant existant, mais tout de même. Elle avait eu la main un peu lourde, sur le coup. La technique de glace surpuissante était en train de prendre rapidement forme, gagnant du terrain, tandis que la température ambiante à l'intérieur du Kekkai baissait graduellement. Bon, en même temps, pour un sort de Zéro Absolu, c'était le minimum syndical, en fait. La Magister avait en plus utilisé une centaine de Sagitta Magica sur Shio, afin de faire bonne mesure. En définitive, la magicienne s'était un peu laissé aller sur cette offensive ses réserves magiques avaient baissé. Ho, bien sûr, elle en gardait encore pas mal sous la pédale, mais quand même, c'était pas rien.

Enfin, heureusement, Shio semblait s'en être sorti sans de trop gros dégâts. Heureusement, car Serena n'avait pas vraiment envie de devenir une tueuse, même dans un monde parallèle. Bon, il semblait lui aussi avoir tapé pas mal dans ses réserves magiques et avait quelques engelures un peu partout sur son corps. Mais bon, même avec un sort de défense absolue, un gel par le Zéro Absolu faisait jamais du bien. À retenir, ne pas utiliser cette technique sauf en danger de mort. Il semblait avoir entendu la demande de la magicienne et se matérialisa devant le duo, l'air assez sérieux, bien qu'il restait sur ses gardes.

- Je suis toute ouïe, Magister. Puis-je espérer que cette proposition sera raisonnable ?


Bon, au moins, il semblait être prêt à réfléchir. Peut-être que la dernière attaque avait eu plus d'effets que la magicienne ne le pensait. Quant à Haruka, elle restait sur ses gardes, prête à attaquer au moindre signe d'hostilité. Enfin, il n'y avait pas vraiment  à s'en faire, car le titre de Magister avait été prononcé avec une voix très respectueuse. En tout cas, ce qui semblait étrange, c'était la déferlante de pouvoir magique. Enfin, pas tout à fait. Il neigeait désormais dans l'arène de combat et la puissance magique relâchée était équivalente au Cosmique Catastrophe, utilisée précédemment, montrait que lui aussi cachait un pouvoir encore plus grand.

- J'ai eu la main un peu lourde en fait, sur mon Cosmique Catastrophe. Si on y va à fond, quelqu'un mourra, et c'est pas vraiment ce que je cherche, en fait. Je te propose donc d'y aller mollo, sur les sorts de grande envergure de ce genre.

Elle s'était même excusée. Bon, c'était un peu sa faute et elle d’accord sur ça. C'est ça d'utiliser des sorts sans en connaître toutes les subtilités. Après un petit temps de réflexion, l'être ailé reprit la parole, légèrement sceptique.

- Donc, si je suis bien, vous proposez d'y aller sérieusement, vous tentez de me tuer avec un sort pareil, et ensuite seulement, vous vous rendez-compte du danger ? C'est un peu gros, vous ne pensez pas ? Vous êtes certaines de ne pas plutôt tenter de cacher le fait que vos réserves magiques ne souffriront pas plus combat, et que vous êtes déçue de l'échec de votre précédente stratégie ? Si la mort vous effraie, je puis vous assurer que nulle mort ne vous attend face à moi. Je suis Archange, au demeurant, pas un assassin... Et ma foi, si vous êtes hors de combat, rien ne coûte de l'admettre, et j'accepterais volontiers de poursuivre avec votre Minister. C'est elle qui m'a défié, après tout.

Il était loquace et avait un ton plus respectueux qu'auparavant. L'attaque avait dû lui laisser forte impression pensèrent les deux combattantes. Ces arguments étaient valables, mais un seul dérangeait Serena, en fait.

- Sagitta Magica !

Soixante-quinze flèches de foudre, dirigées vers le ciel, sans être un quelconque danger pour quiconque se trouvait près des lieux. Ce n'était pas à but offensif que l'attaque avait été envoyée. Haruka, elle, n'était pas surprise par cet acte. Sa Magister avait elle aussi, une certaine fierté à défendre.

- J'en ai encore sous la pédale, tu vois ? Bon, on repren...

Silence. Une pression  spirituelle d'un tout autre niveau était apparue. Une puissance bien plus grande que ce qu'avaient côtoyés habituellement les deux battantes durant leurs différentes missions. Puis un cri. Un cri unique, bestiale, puissant, impérial. Reconnaissable entre tous. Libérant une impressionnante décharge de Ki et de magie, concentrées au maximum, les deux filles regardaient le sol, qui, non loin de leur position se fracturait, se brisait, laissant place à une créature particulière. Une que les deux filles n'avaient vus que dans des livres de magie très avancés.

Ailes sombres, gueule géante, crocs et griffes impressionnants. Il n'y avait aucun doute.
Un Dragon Ancien.

► Créature Suprême
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukihime Aëgis
Lead Impitoyable et Tyrannique
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Mar 24 Fév - 23:33

- J'ai eu la main un peu lourde en fait, sur mon Cosmique Catastrophe. Si on y va à fond, quelqu'un mourra, et c'est pas vraiment ce que je cherche, en fait. Je te propose donc d'y aller mollo, sur les sorts de grande envergure de ce genre.

Malgré la combattante de l'école Shinmei toujours sur ses gardes à portée d'attaque, je ne pus empêcher un léger sourire d'étirer mes lèvres. En d'autres termes, elle n'avait jamais testé ce sort avant, et ne pensais pas pouvoir atteindre une telle ampleur. C'était incroyablement stupide - pas elle, plutôt la situation -, d'en arriver à balancer des sorts de destruction massive car on sous-estimait sa propre puissance. Encore une preuve du manque d'expérience des deux demoiselles. La Magister avait du avoir des maîtres puissants mais peu pédagogues, pour qu'elle en arrive à tester un tel sort pour la première fois en combat. Enfin, peut-être me faisais-je des idées, mais c'était en tout cas là la sensation que je tirais de ses paroles. Une autre facette de ma conscience, plus portée vers l'analyse tactique, voyait une autre raison possible à cette tirade.

- Sont-ce là des excuses ? répondis-je finalement, un petit sourire aux lèvres. Si tel est le cas, je les accepte volontiers. Ou alors c'est une tentative de masquer vos réserves de magie un peu plus basse que vous ne l'auriez souhaité ? Ou la déception de voir votre précédente stratégie finir sur un échec ? C'était bien tenté, à propos. Mais si ce n'est que la peur de la mort, je puis vous donner ma parole d'Archange que nul ne perdra la vie ici. Et si malgré tout vous craignez d'en faire trop et préfériez vous retirer, ajoutais-je pensivement afin de lui laisser galamment une main tendu pour une retraite honorable, j'accepterai volontiers de poursuivre avec votre Minister. C'est elle qui m'a défié, après tout.

La Magister sembla réfléchir un instant à mes paroles, l'air de peser rapidement le pour et le contre de mes propos, puis elle se tourna légèrement de côté, et sa main se leva vers le ciel alors qu'un flux magique notable montait de son corps.

- Sagitta Magica !

Une violente bourrasque balaya le toit sous la détonation de plusieurs dizaines de flèches magiques, qui partirent illuminer un instant les froids nuages qui emplissaient les cieux. Je fus à nouveau impressionné par la facilité avec laquelle elle lançait autant de projectiles, sans même incanter... Il était certes probable que son système magique fonctionne d'une manière totalement différente de ceux de Misanris, et que ce genre de manœuvre soit particulièrement simple aux gens de leur monde, mais tout de même.

- J'en ai encore sous la pédale, tu vois ? rétorqua-t-elle avec un petit air de fierté. qui me tira un nouveau sourire.

Le caractère atrocement prétentieux et insultant de l'attitude du duo avait littéralement fondu. Etait-ce du à la surprise de me voir surmonter systématiquement tout ce qu'elles m'avaient envoyé depuis le début ? Après tout, sa puissance magique m'avait fait glaner un certain respect pour la Magister, et l'attitude de la sabreuse avait également quelque peu changé, laissant entendre qu'elle n'était pas irrécupérable. Deux jeunes génies, à la tête un peu dur, et ayant eu la vie un peu "facile" - du moins selon les critères du Misanris. Il ne leur manquait que l'expérience et la disciple pour en faire un duo accompli. Et un peu plus de travail d'équipe, aussi.

A cette pensée, mon sourire s'intériorisa, songeant qu'avec de telles capacités, j'aurai très bien pu être forcé de me battre très sérieusement pour éviter une défaite écrasante, si elles avaient fait preuve d'un peu plus de synergie. Mais ce sourire disparut vite de mon visage, lorsqu'une sensation, quelque part autour de nous, s'éveilla doucement...

- Bon, on re...

Les mots de Serena moururent dans sa gorge, lorsqu'elle sentit elle aussi la gigantesque pression de cette présence qui emplissait la ville. Par en-dessous. Cette sensation, je ne la connaissait que trop bien, je l'avais par deux fois expérimentée, et elle hantait encore certaines de mes nuits.

L'éveil d'un dragon.

Les dalles mortes du sol éclatèrent, les murs des bâtiments se fendirent et tombèrent, et un fracas de fin du monde résonna dans le kekkai que j'avais dressé autour de la ville, alors que l'immense bête s'extirpait de sa retraite souterraine. Un cri, puissant, gigantesque, impérieux, ravagea les rues, et par réflexe, je manipulais la neige du Xaoshi des Glaces pour former un Reflet. Pendant un instant, ce fut comme si nos existences, aux deux filles et à moi-même, s'étaient dédoublées, deux versions de chaque s'étant superposées au même endroit, mais avec deux décors différents. L'un des deux décors était le toit sur lequel nous nous tenions, celui d'un bâtiment simple au bout d'une rue. L'autre était le haut d'une des tours du château en ruine, occupant la partie Nord de la ville. Puis, à la fin de l'instant qui ne dura qu'une fraction de seconde, la version de nous se tenant sur le toit du bâtiment s'effrita en centaines de flocons neigeux, qui furent dispersées par l'onde de choc du cri du dragon. Quant à nous, nous pûmes voir tout cela depuis le haut de la tour...

- Mesdemoiselles, lâchais-je avec un sourire nerveux et un peu dépité, mes yeux d'un blanc pur observant la forme gigantesque qui s'échappait des profondeurs de la terre au milieu de la ville, m'en voudriez-vous si je mettais fin à l'affrontement ? Chez moi, les dragons ont cette tendance à être particulièrement irascibles au réveil, et il semblerait que celui-ci n'échappe pas à la règle... Il n'a pas l'air d'apprécier qu'une ville ai été bâtie sur son dos, et il va bien falloir qu'il se trouve quelque chose sur quoi se faire les dents. Je vais tenter le dialogue, mais il y a fort à parier que nous devions nous battre pour notre survie ici... Auquel cas, je ne refuserai pas un coup de main.

En attendant la réponse des deux filles, je relâchais mon maintiens sur le Reflet du Voile Eternel - contre un être d'un tel niveau, et d'une telle taille, ce sort allait avoir trop de limite pour justifier son coût en mana -, bien que la neige allait continuer à tomber naturellement pendant encore un moment, et j'entamais à voix basse l'incantation du sort qui allait probablement me permettre de tenir la parole que j'avais donné à mes précédentes adversaires.

"Xaoshi Célèste : Mirius, les Cieux Dégagés !"

En réponse à mon appel, les nuages furent morcelés par une lueur intérieure, qui laissa finalement traverser de nombreux rayons de soleil, caressant la ville morte et enneigée d'une vive et pure lumière du jour. Au travers la neige, dans les zones que le dragon n'avait pas encore dévasté, les plantes sauvages qui avaient poussé partout et étaient mortes par la suite se dressèrent à nouveau, pleine de vitalité. Le brun des pierres de la ville avait laissé place, de notre point de vue surélevé, à une étendue de diamant, d'émeraude et d'or. La beauté de la vision aurait pu être gâchée par la présence d'un monstre enragé au beau milieu des lieux, mais curieusement, la grande créature mystique donnait au tableau une puissance encore plus vivace, poignante.

Comme pour badigeonner d'encre cette oeuvre visuelle saisissante, la réponse des deux filles ne se fit pas attendre.

- Si tu crois pouvoir raisonner un Dragon Ancien en furie, fais-toi plaisir. Mais viens pas chialer après parce qu'il t'aura tarté en retour.
- Ces trucs sont aussi diplomates qu'une wyverne en chaleur, mais tu peux toujours essayer.

Geh. Sans le Zen, j'en serai tombé à la renverse. A la place, je me contentais de hausser un sourcil, leur lançant un regard perplexe.

- Et bien, merci de votre soutiens, mesdames. Vous êtes donc sans doute au courant qu'il nous aurait déjà sauté dessus si je ne masquais pas notre présence avec ce qu'il reste de mon Xaoshi des Glaces ? Je gage, de fait, que vous savez quoi faire lorsque cet effet aura prit fin ? Ou alors, ajoutais-je en redevenant sérieux, on se concentre un peu, et vous me dites que je peux compter sur vous pour attaquer sitôt que j'aurai attiré son attention. A moins que vous ayez un un moyen de fuir ce genre de créature...?

J'en aurai été capable par moi-même, mais cela demandait pas mal d'efforts, et je doutais qu'elles ai ce genre de moyen dans leur répertoire vu qu'elles devaient déjà user de consommables pour se téléporter sur des courtes distances.

- Au pire, on fonce dans le tas ? On a déjà battu une Wyverne comme ça y a pas longtemps.
- Les Wyvernes sont comme ça, chez vous ? rétorquais-je avec un pouce dressé vers le monstre. Chez moi les Wyvernes sont des versions miniatures des dragons, et vous avez bien appelé ça "Dragon Ancien" il y a dix secondes...
- Laisse-moi au moins te filer un petit boost, on sait jamais, lâcha Serena.

Je tendis une main vers elle avec un signe de tête en dénégation.

- J'apprécie, mais si ton nombre de maintiens simultané est limité, garde-les pour ta Minister. Si ce n'est pas le cas, je ne refuserai pas, mais j'ai mes propres renforcements, et je vais avoir besoin d'Haruka pour prendre le flanc ou le dos de la bestiole pendant que j'occupe son front. Ca n'aurait aucun sens, sinon.

Anticipant les probables objections de la Shinmei sur le fait qu'elle avait un pacte l'obligeant à défendre sa master, je levais à moitié mon épée vers elle, sans hostilité, juste de quoi la couper si elle prenait la parole.

- Je vais laisser Raizerbutt - cette petite, là, dis-je avec un mouvement de poignet - pour protéger ta Magister. Désolé pour votre pacte, mais il va vraiment falloir de la puissance de frappe au contact, et tes techniques semblent parfaitement convenir. Ne t'en fais pas pour Haruka, elle sera en de bonnes mains, et j'attends d'elle - en me tournant vers la magicienne - qu'elle se tienne à bonne distance, attendant les bonnes occasions pour effectuer des bombardements magiques à longue portée, comme ça semble être parfaitement dans ses codes...

Me redressant, je donnais en mon âme et conscience la demande à Raizerbutt de prendre sa forme humaine. L'épée droite parfaite qui se tenait alors dans ma main brilla vivement mais fugacement, et à sa place se tient alors une très jolie fillette aux yeux mauves, aux cheveux d'argent, habillée d'une robe et d'une capeline noire toute simples. Elle gardait l'une de ses deux petites mains dans celle des miennes qui tenait sa garde une seconde plus tôt, et son regard étrange et semblant dépourvus d'expression se posa sur Serena. Sa main serra la mienne un poil plus fort, m'arrachant un sourire amusé.

- Raizerbutt, je te confie la Magister Serena.

La petite hocha simplement la tête, fit deux pas dans la neige pour s'approcher de la magicienne, et plongea ses yeux dans les siens. Une seconde, puis deux. Puis elle leva les bras vers la Magister, de cette manière qu'ont les enfants de demander à être pris à bras.

- Elle n'a pas l'air comme ça,, dis-je avec un rictus, mais je ne parierai pas sur le dragon dans un bras de fer avec cette petite. Je me doute - ajoutais-je en retrouvant mon sérieux - que ça ne doit pas vous plaire de m'entendre prendre la direction des opérations, et je n'ai aucune intention de vous prendre de haut. Toutefois, j'ai une certaine expérience de ce genre de combat, et l'expérience, permettez-moi de vous de vous le dire, semble être l'une de vos trois seules véritables lacunes. Si vous voulez bien de moi, je me propose donc de vous guider au travers de cet affrontement. Si vous apprenez ce qu'il vous manque au long de cette épreuve, vous deviendrez inarrêtables. Qu'en dites-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanoha-chronicles.forumactif.com
Ewilan Finnigan
Sale Gosse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Dim 1 Mar - 18:30

And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight
Serena & Haruka & Shio

Monologue transitoire



Merde. Merde et remerde. Après la Wyvern et l'Archange voilà un PUTAIN DE DRAGON ANCIEN ! Mais bordel, qu'avait fait le duo pour mériter ça, elles étaient toutes gentilles et innocentes, pas vrai ? En tout cas, il allait y avoir du boulot à faire, car bon, c'était quand même une bestiole d'un niveau assez conséquent en face. Les deux jeunes femmes venaient d'êtres téléportées au loin, par Shio qui semblait assez soucieux. En même temps, on ne pouvait pas vraiment lui en vouloir, même dans son monde, les trucs comme ça devaient pas courir les rues.

S'en suivit alors une petite discussion entre Shio et les demoiselles sur l'art de s'occuper d'un dragon en furie. Si l'ange était plus que modéré dans son attitude, ce n'était pas vraiment le cas pour les deux jeunes filles qui se révélaient être assez acerbes. Faut dire que c'était une putain de mauvaise journée. Et elle semblait être loin d'être terminée, en plus de ça. Enfin, elles n'y pouvaient rien et l'Archange reprit la parole, afin de mettre les choses à plat sur la situation dont ils étaient victimes et mit au point une stratégie qui sembla assez satisfaisante pour le duo.

-Comme tu veux., dit-elle alors que l'Archange venait de refuser le boost de puissance non-négligeable du Cantus Bellax. Enfin, récitant tout de même l'incantation du sort, sa puissance envahit alors Haruka qui se sentait revivre.

- Je vais laisser Raizerbutt - cette petite, là, pour protéger ta Magister. Désolé pour votre pacte, mais il va vraiment falloir de la puissance de frappe au contact, et tes techniques semblent parfaitement convenir. Ne t'en fais pas pour Haruka, elle sera en de bonnes mains, et j'attends d'elle qu'elle se tienne à bonne distance, attendant les bonnes occasions pour effectuer des bombardements magiques à longue portée, comme ça semble être parfaitement dans ses codes...

L'épée que la créature céleste tenait en main se transforma alors en une petite fille, qui ne semblait pas bien méchante. Cependant, il ne fallait pas s'y méprendre, elle était puissante et pourrait parfaitement défendre la Magister en cas de problèmes.

- Bof, j'ai l'habitude tu sais. Dans notre monde, le Magister a un rôle de canon magique, ça changera pas de d'habitude.

La petite Raizerbutt s’avança innocemment, en tendant les bras, comme si elle voulait que la magicienne la prenne dans les siens. Se contentant de lui gratter le crâne en souriant, elle écoutait en même temps le plan de Shio. Ce dernier semblait assez réaliste à faire et n'avait aucun véritable défaut notable. Enfin, selon les deux combattantes. Quand il finit son petit speech sur la façon dont il dirigerait les opérations, Haruka prit la parole.

-On te fait confiance. De toute façon, nous notre spécialité c'est botter des culs. Et vu notre puissance magique on a jamais eu de véritables adversaires, jusque-là, sauf un ou deux.
- En même temps, notre monde est en paix, même si nous avons participé à une guerre, il y à quelques temps. En tout cas, dommage que le combat n'ai pas lieux chez nous. Enre un Archange et une créature dont le pouvoir est égal à celui de Dark Evangile, notre réputation aurait gonflée...

Dark Evangile, La Marionnetiste, Evangeline Mc Dowell de son vrai nom. L'une des trois plus puissantes magicienne de leur monde. Et sans doute la plus terrifiante. En fait, c'était l'idole de Serena, la personne qu'elle cherchait à atteindre. C'est bien pour ça que la Magister avait prit la peine d'apprendre une incantation telle que le Cosmique Catastrophe. En tout cas, quand elle retournerait dans le Mundus Magicus, elle ferait des recherches, afin de se pencher sur ça.

- Que 70 secondes de puissance envahissent ma Partenaire, Haruka Takabe.

À peine plus d'une minute. En fait, plus le temps de gain était réduit, plus la puissance gagnée ainsi était importante. Et face à une créature magique de ce niveau, il fallait faire des concessions. Dans le même temps, Serena récupéra son Nodachi, afin de combattre avec ses deux lames. Elle aurait ainsi plus de puissance. Mais juste avant, elle fit quelque chose d'assez particulier, se concentrant un instant, elle convoqua un vendeur magique afin d'obtenir deux parchemins. Parfait.

- Des Sutras de Téléportation Magique. 800 000 Yens à l'unité, mais contre un Dragon Ancien, on peut pas faire la fine-bouche...

Puis, alors que le dragon continuait de se déchaîner, les deux combattantes du monde magique se mirent en garde, accumulant le maximum de Ki et d'énergie magique possible dans leur corps. De plus, l'expression de leur visage avait changée : froides comme de la glace. Elles étaient donc prêtes à mettre leur vie en jeu dans cet affrontement.

- C'est quand tu veux, Shio.

► Fin des préparatifs
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukihime Aëgis
Lead Impitoyable et Tyrannique
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Mar 10 Mar - 13:56

A ma légère surprise, les deux demoiselles ne cherchèrent même pas à objecter à ma prise de commandement. 'On te fait confiance" fut même la réponse d'Haruka, la bretteuse m'arrachant un haussement de sourcil. Wow. J'avais du leur faire plus forte impression que je ne le pensais, pour qu'elle retourne ainsi sa veste. Cependant, à l'entendre, j'étais plus ou moins l'un des premiers adversaires ayant jusqu'ici été capable de leur tenir tête... Heh, elles auraient des surprises si elles venaient au Misanris, ces deux-là. Certes elles seraient tout de même dans le Top-tiers des combattants de chez moi, mais cette élite semblait clairement plus peuplée que chez elles...

Suite à cela, les deux filles commencèrent à se préparer sérieusement pour l'affrontement à venir. La Magister renforça à nouveau sa Minister, alors que celle-ci s'équipait de ses deux armes et... convoquait une entité à laquelle elle acheta deux nouveaux consommables de téléportation. *Et bien, on commencait à être à court ?*, songeais-je en retenant un sourire. Raizerbutt boudait un peu parce qu'elle n'açait pas été prise à bras - ce qui n'impliquait pas vraiment un changement d'expression notable sur sa poker face -, mais je savais que ça ne durerait pas : elle avait eu droit à un patpat.

- C'est quand tu veux, Shio.

Je hochais la tête en signe d'assentiment, puis fit apparaître une de mes lames en lévitation devant Haruka, le superbe katana à la lame semblant faite de pierre et au fourreau de roche émettant comme une douce note basse et vibrante.

- Loin de moi l'idée de critiquer ton sabre, dis-je d'un ton sérieux; mais si tu as la force requise pour effectuer un Nittoryû digne de ce nom, Jubei sera sans doute une meilleure alliée contre ce genre de créature. Ce n'est qu'une proposition, à toi de voir. Quant à celle-ci, ajoutais-je en faisant apparaître Tsuki Kessho devant Serena, elle n'est pas faite pour servir, j'aimerai juste que tu la conserves près de toi le temps qu'elle se charge.

Pour ma part, je fis apparaître Tenbatsu dans ma main droite, la grande épée angélique émettant elle-aussi une note d'une pureté insondable. Comme à chaque fois que je prenais en main l'épée m'ayant valu mon titre de Lame Divine, une sorte de calme presque surnaturel m'envahit, une paix de l'esprit bien différente, plus profonde et fondamentale, que tout ce qu'un Artes Eminens saurait offrir. Puis je me concentrais, fermant les yeux et plongeant au plus profond de moi, au milieu de cet océan de noir et de blanc que mon frère m'avait permis de découvrir en moi. Presque inconsciemment, comme coupé de ma volonté, je sentis mes lèvres s'entrouvrir, et souffler quelques mots.

...Darklight...
Divine Breath of the Celestial Beeing ~ Embodiment of Bahamut

Mon âme fut aussitôt emplie d'un torrent de magie sans aucune comparaison avec tout ce que j'avais invoqué jusqu'ici, mais je détournais aussitôt ce flux dans le focus de Tao Majere. Gardons ceci en réserve, le Darklight ne devait être utilisé qu'en dernier recours même contre un Dragon Vénérable... La pierre qui ornait le sommet du bâton de magie se mit aussitôt à briller d'une puissante lueur rougeoyante, telle une braise géante, sous l'afflux de la magie primordiale.

Décidant, au point où j'en étais, de pousser le vice jusqu'au bout, j'incantais rapidement l'Aria à dix versets de mon troisième sort élémentaire ultime.

"Xaoshi Obscur : Le Cri de Chams ~ Epée des Ombres !"

Et alors que la déperdition de magie, faisant passer mes réserves dans le dernier quart, me mettait à genoux, j'enfermais également le sort dans Tao Majere. Le bâton émit comme un gémissement plaintif dans mon dos, alors que son focus se mettait à briller comme une véritable flamme - des flammèches naquirent d'ailleurs spontanément du gros cristal, signe que sa capacité d'absorption était déjà proche de sa limite. Désolé pour ça, partenaire.

D'un geste légèrement tremblant, je portais une main à la petite pochette, à ma ceinture, dont je tirais une petite fiole protégée par des lanières de cuir souple gravées de runes. La fiole était à peine plus grande que la paume de ma main, et ça me coûtait de l'utiliser maintenant alors que je la gardais en réserve pour mon combat contre Satsugai, mais ce combat n'aurait jamais lieu si je devais crever ici et maintenant à force de vouloir m'économiser... Avec un soupir, je monopolisais les dernière ressources du Xaoshi des glaces en train de disparaître, afin de masquer l'émanation de magie fabuleuse qui nous entoura à la seconde où je débouchais la fiole. Ironiquement, le liquide noir et blanc qu'elle contenait, semblable à du mercure, n'avait aucune odeur, mais tout mage qui se tenait dans la zone risquait l'intoxication magique tant les émanations étaient violentes. On ne voyait pas souvent du Darklight liquide, après tout.

Retenant ma respiration, je fit couler l'étrange liquide dans ma gorge à la seconde où j'ouvris la fiole - inutile de faire prendre des risques inconsidérés à Serena. Assez étrangement, ça n'avait pas de gout. Bon, à dire vrai, je ne savais pas trop à quoi m'attendre en "buvant de la magie", mais que ça n'ait strictement aucun gout restait psychologiquement troublant. Je sentis cependant mes réserves de magie remonter en flèche, dépassant même leur maximum habituel, au point de m'en donner des vertiges. Puros avait beau m'avoir prévenu, difficile de se préparer à une telle sensation ! J'en perdit même mon souffle un instant, avant de tousser, comme pour dissiper une difficulté respiratoire. Toujours sur un genoux, il me fallait quelques secondes pour réussir à y voir clair à nouveau, et à respirer avec la sensation d'avoir le nez débouché pour la première fois de ma vie. C'était à la fois enivrant... et très dérangeant. Bon, au moins, je n'aurai plus à me soucier des maintiens de mes sorts d'armure pour le reste du combat.

- Bien, j'y vais. Buvez-ça, juste quelques gouttes, pas plus. J'ignore comment fonctionne exactement votre système magique, mais ça devrait vous booster magiquement pour quelques temps. Ensuite, prenez vos positions.

Et sur ces mots, je fis passer la fiole à Serena via télékinésie. Leur magie n'avait pas l'air de passer par leur sang, mais même ainsi, ingérer de l'essence de magie primordiale devrait permettre à leur organisme de mieux la canaliser. Dans le pire des cas, le risque d'incompatibilité, et donc d'intoxication, était assez minime si elles n'en ingérait qu'une goutte ou deux, et il était peu probable qu'il se fasse sentir immédiatement vu leur niveau de puissance naturelle.

Paré de mon armure de givre aux reflets de lumière, l'aura blanche du Zen coulant toujours de mon corps, je me redressais finalement, et une deuxième paire d'ailes se déploya dans mon dos. Je me retournais à moitié.

- Bonne chance.

Et je me laissais tomber du bord de la tour.

Le vent se mit aussitôt à rugir à mes oreilles, et le lâchais la bonde à toute retenue que j’exerçais jusqu'ici sur mon aura, laissant ma puissance magique naturelle et celle de mes sorts actifs irradier comme un phare au milieu de la nuit. Le résultat fut immédiat, le Dragon pivotant vers moi avec un rugissement de fin du monde, alors que son corps et son immense queue rasaient un quartier entier de la ville, en contrebas. D'une impulsion, je frappais du pieds la pierre de la tour que je rasais en chute libre, et me propulsais vers le cœur de la ville.

Je n'utilisais finalement mes ailes que pour stopper ma chute en arc-de-cercle, atterrissant ainsi doucement sur le toit d'un grand bâtiment et en chassant la neige. De toute sa fantastique hauteur, le dragon me toisait, avec ce temps d'arrêt typique d'une créature mythique rencontrant un être de statut existentiel équivalent. Non, dans mon cas, je lui étais même supérieur, car pour puissant qu'il fut, sa nature n'avait rien de divine. Ca ne signifiait pas qu'il n'allait pas m'attaquer, mais son instinct lui imposait de me laisser préséance de parole, contrairement à un Ion ou un Edralf qui s'en serait moqué éperdument. Brave bête.

- Vénérable, lançais-je d'une voix forte et assurée, Nous nous présentons devant toi sous le nom de Shio, Archange aux Mille Lames du Dieu Suprême de la Pureté. Malgré la colère de ton réveil, Nous te sommons de Nous laisser le passage hors de ton domaine, et plus jamais tu n'entendras parler de Nous. Si tu refuses, Nous forcerons notre chemin sur tes cendres. Fais ton choix, ô Vénérable, et fais-le bien, car tu ne l'auras qu'une fois.

A l'écoute de mon annonce, la grande créature - elle restait plus petite qu'un Edralf, mais chiffrait tout de même dans les cent cinquante mètres de muscles et d'armure naturelle - se pencha vers moi, le corps parcouru d'un profond rugissement contenu, et approcha sa gueule jusque tout près de moi. Malgré le Zen et tout mon sang-froid, il me fallu toute la force de ma volonté pour ne pas bouger, et soutenir le souffle chaud et le regard d'une lourdeur atroce qui tentèrent de me clouer sur place. Au travers de sa colère, le dragon me jaugeaient, pesaient mes paroles, et réfléchissait probablement avec la profondeur que seules possédaient les créatures aussi antiques.

Hélas, la créature donna raison à la Magister et sa compagne, ainsi qu'à mes craintes, et se dressa de toute sa hauteur face à moi, avec une lenteur majestueuse et méprisante, et la sensation d'aspiration d'une ampleur incroyable ne me trompa pas sur ses intentions. Répondant à son défi, je tonnais d'une voix forte :

- Alors contemple ta fin, Vénérable aveuglé par ta grandeur, car tel est ton choix !

Et alors que l'immense bête s'apprêtait à faire déferler sur mon son souffle draconique, je relâchais le Souffle de Bahamut le Céleste enfermé dans Tao Majere. L'aura blanche du Zen qui m'entourait fut aussitôt recouverte par une deuxième aura, cette fois de lumière et de ténèbres entremêlées et ondulantes, qui repoussa la neige tout autour de moi sur plusieurs toits à la ronde avec une détonation de magie stupéfiante. Ce fut comme si mille voix hurlaient de concert, alors que la réalité se trouvait distordue par la magie primordiale. L'afflux de puissance prodigieux qui m'envahit m'arracha un frisson, tandis que mes deux mains se refermaient sur la garde de Tenbatsu et que je me ramassais sur mes appuis.

Le grand dragon arqua le cou, alors que son souffle montait dans sa gorge, puis sa tête frappa vers le bas avec un fracas d'explosion, projetant vers moi ce qui pourrait s'apparenter à une petite météorite de flammes ultra-denses, distordant l'air alentours. Au même instant, je poussais sur mes jambes et mes ailes de toutes mes forces, me propulsant vers le haut avec un "bang !" sonore. J'aurai parfaitement pu éviter le projectile, la puissance et l'amplitude des frappes corporelles de ce genre de créature non-élémentaire m'inquiétaient bien plus que leur souffle, mais symboliquement, je me devais de faire face et de démontrer mes propos par mes actes. Après tout, les dragons aussi avaient une vive intelligence, ainsi qu'un moral qu'il était possible de faire flancher.

Le contact avec le souffle de la créature fut violent et sec, mais rien de pire que ce à quoi je m'étais attendu. Mon épée armée derrière moi, j'attends le dernier instant, et frappa d'un grand balayage en diagonale montante, condensant légèrement l'aura du Souffle de Bahamut autour de Tenbatsu pour pulvériser littéralement le projectile draconique. Le choc fit vibrer la lame angélique et se répercuta dans mes bras, mais ma frappe avait été bien ajustée, et je traversait l'explosion de flamme sans même ralentir. Tel une flèche de lumière noire et blanche, je m'élevais d'un battement d'ailes supplémentaire jusqu'au-dessus de la tête du dragon, et ce fut à mon tour de le toiser de haut alors que je levais mon épée haut dans la lumière de Minrius.

- Fais tomber la sentence, Tenbatsu !

Ajoutant à mon attaque un sort Intermédiaire de Lumière Céleste, qui sous Xaoshi de Lumière sortit sans incantation, je levais mon épée au-dessus de ma tête, où elle s'entoura d'une puissante aura de lumière avant de s'abattre, digne de son nom, sur le nez du dragon.

Il y eut une déflagration de lumière, un cri surnaturel, et la face gigantesque de la créature fut comme repoussée par le coup de poing d'un titan. Peu probable que ça l'affecte très longtemps, ni que le monstre soit sérieusement blessé, mais j'avais clairement senti le coup porter, et j'avais du le sonner pour une poignée de secondes. Suffisant.

- Serena ! Haruka ! Je compte sur vous ![/color]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanoha-chronicles.forumactif.com
Ewilan Finnigan
Sale Gosse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Jeu 12 Mar - 0:05

And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight
Serena & Haruka & Shio

Face au Dragon



Les deux guerrières se préparaient mentalement au combat. Elles étaient bien plus sérieuses que lorsqu'elles avaient affronté Shio. Après tout, une défaite contre lui n'aurait pas été forcément synonyme de mort. Mais contre un dragon... la moindre erreur pourrait leur coûter la vie, et elles le savaient parfaitement. Les jeux filles écoutaient silencieusement les instructions de leur capitaine. Après tout, c'est lui qui allait diriger cette équipe improvisée le temps de ce combat. Il était fort. Sans doute plus que les deux jeunes filles. Si le combat avait continué alors sans doute que...

C'est alors que de nouvelles armes apparurent, deux épées pour être exactes. Selon Shio, elles seraient très utile. Il ne forçait pas Haruka à utiliser cette lame "Junbei", mais le lui recommandait. Ce serait plus utile que son Artefact. Et même si ça lui coûtait de l'admettre, elle était d'accord. Après tout, mis à part les torrents de flammes du dragon, il ne servirait pas à grand chose. Elle swictha donc en révoquant son Artefact d'un simple "Abeat". Et puis au moins, elle économiserais la puissance du Pactio. Quelques secondes pourraient êtres ajoutés au Pacte. Environ cinq, c'était plus que suffisant.

Quant à l'autre arme, l'Archange voulait simplement que Serena la garde près d'elle, le temps que cette dernière ne charge. Très bien. De toute façon, elle avait décidé de lui faire confiance lors de cet affrontement. C'était lui qui dirigerait. Shio leur tendit alors une fiole. Selon l'habitant de l'autre monde, il s'agissait d'une sorte de booster magique, ou quelque chose de ce genre. Inutile pour Haruka, Serena en bue néanmoins quelques gouttes, comme indiqué par Shio.

Elle ressentit alors quelque chose d'étrange. Toussotant violemment, c'était une impression assez étrange. Après quelques instants, elle se remit et ressentit automatiquement les effets. Son contrôle magique était beaucoup plus fluide qu'auparavant. Autant dire que c'était abusivement pratique.

- C'est génial ! Je me demande si ça existe, chez nous. Je ferais des recherches dans ce sens.

Shio ne semblait pas avoir entendu. Il était très concentré. Qu'importe. Au bout de quelques instants, e dernier se dirigea vers le dragon, en sortant ses ailes. Il voulait sans doute prouver son statut spécial de cette façon. Un épéiste ailé hein ? Cela faisait penser à Setsuna Konoe, la plus grande experte du Shinmei Ryu. Et la personne que souhaitait dépasser Haruka. Cette pensée lui tira un sourire.

Les deux ne parlaient pas, tandis que Shio essayait de raisonner la bête. Elles n'en avaient pas besoin, pas avec le Lien qui les unissaient. Elles se préparaient simplement mentalement, en attendant le signal de leur nouveau compagnon. Le dernier ne tarda pas à venir. Comme de juste ; le dragon n'était pas enclin à les laisser traîner. Il était maintenant temps d'attaquer.

Un Shukushi à très longue distance de la part d'Haruka. C'était là l'une des techniques les plus avancées en matière de déplacement rapide dans la Mundus Magicus. Elle n'en répondait que devant le légendaire Raiten Taisô, du pas moins célébrissime Negi Springfield. En un instant, elle arrivait ainsi dans le dos de la créature, prête à frapper. Dans le même temps, Serena avait envoyée une salve de Sagitta Magica, de type foudre. Une dizaine. Elle voulait essayer de crever les yeux de la créature avec.

Quant à Haruka, elle voulait procéder méthodiquement en privant le lézard d'une de ses armes les plus dangereuses : sa queue. Attaquant tout d'abord cette dernière avec Jubei, notamment pour tester l'arme. C'est alors qu'elle ressentit une sensation étrange en attaquant. L'arme semblait avoir trente fois plus de puissance alors qu'elle l’abatis sur la queue de la créature. Un booster physique ? Dans ce cas...

- Kyokudai Raimeiken...

Une version améliorée du Raimeiken. La puissance dégagée par le nodachi était au bas mot, trois fois supérieur à celle utilisée, lorsqu'elle avait utilisé la version classique contre Shio. Elle espérait ainsi trancher d'un seul coup la queue de la créature. Ce qui se fit.

Sourire.
L'espace d'un instant.
Perte de concentration.
Écueil fatal.

Un hurlement. Un hurlement incroyable. Cependant, ce n'était pas le dragon noir. Non, c'était une autre créature. Blanc. Un dragon blanc venait de sortir lui aussi de terre. Une erreur de calcul bête et idiote. Et tandis que la bête noire se protégeait des flèches avec ses ailes, non sans ressentir la douleur de la perte de sa queue, le dragon blanc attaqua Haruka. Ce devait être la femelle, sans l'ombre d'un doute. Un rayon de lumière blanc traversa le ciel, partant de la gueule de la créature. Pas le temps d'utiliser un Sutra. Il fallait bloquer.

Concentrant une importante quantité de ki dans son nodachi, elle tenta de contrer l'attaque. Malheureusement, ce dernier ne suffisait pas. En fait, tout juste assez pour contenir l'attaque, mais pas sans dommages.

Lame brisée. La lame du sabre avait été brisée sous l'impact. Sans chercher à comprendre, plus par instinct de survie qu'autre chose, Haruka activa un Sutra de Téléportation pour se mettre hors de portée, tandis que Serena rejoignit rapidement Haruka d'un Quick Move. Elle avait assisté à la scène et s'était déplacée. C'était plus fort qu'elle.

- Shio, ramène-toi !

C'était une voix forte et puissante, qui ne souffrirait d'aucune contre-indication. Il fallait qu'il vienne. Ce qu'il fit.

- Une ceinture magique anti-force, et met la gomme, Serena !

Elle venait de lui crier dessus. On le sentait, Haruka était différente de d'habitude. Sans perdre une seule seconde, Serena créa la barrière. Heureusement qu'elle avait bu le contenue de la fiole.

- Ça ne tiendra pas plus de trente secondes.

Elle était incroyablement sérieuse. Et ça se voyait clairement sur son visage qu'elle faisait des efforts pour tenir la barrière le plus longtemps possible. C'est alors qu'Haruka prit la parole, contemplant le manche de son nodachi. Son sabre brisé...

- Shio. Je sais que c'est toi qui commande, mais laisse-moi parler.

Puis, après un instant, elle prit la parole.

- En tant qu'épéiste, je suppose que tu comprends ce que je ressens. N'est-ce pas ? Cependant, ce n'est pas pour m'apitoyer sur mon sort que j'ai demandé à Serena cette protection. J'aimerais que l'on fasse quelque chose.

Silence. Pendant quelques instants.

- Fait un Pactio avec Serena. Ne t’inquiète pas, il existe une version Temporaire de ces derniers. Il durera simplement le temps de cet affrontement. Mais il faut mettre toutes les chances de notre côté.... De plus... Laisse-moi me charger du dragon blanc...seule...

Mortellement sérieuse. Serena n'avait jamais vu sa partenaire ainsi. Elle était plus sérieuse que jamais et une aura de mort planait clairement autour d'elle. Ce n'était pas des paroles en l'air. Elle comptait combattre ce dragon seule. Et cette demande de Pactio... Serena connaissait qu'elles étaient les sentiments d'Haruka à son égard et savait que ça lui coûtait de dire ça. Ele ne pouvait que la soutenir.

- Si tu acceptes, Shio, sache que le Pactio, même s'il est temporaire doit se conclure de la même façon. Je l'ai également faire avec Haruka. Il faut échanger... un baiser.

Que répondrait Shio ? En tout cas, qu'il accepte ou non, Haruka affronterait la bête blanche seule. Pour son Nodachi, pour son École, pour son Bushido. Pour elle.

►Fierté brisée...
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukihime Aëgis
Lead Impitoyable et Tyrannique
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 27/10/2009
Age : 28

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Mar 31 Mar - 7:31

L'offensive commença presque à la seconde même de mon signal.

D'un déplacement instantané d'une magnitude superbe, Haruka se cala dans le dis du dragon encore sonné, et abattit Jubei d'une frappe verticale semblable à une guillotine. Elle sembla surprise par l'efficacité de son propre coup, lorsque la lame mordit profondément dans la carapace naturelle et les chairs de la grande créature. Le pouvoir de Jubei étant de décupler le poids des frappes que l'on portait avec lui, c'était un résultat prévisible pour moi - c'était même mon intention initiale -, mais Héruka elle-même ne devait évidemment pas s'y attendre. Aussitôt, une gigantesque aura de foudre se déploya autour du sabre de pierre, profitant de l'ouverture surprise que la sabreuse voyait sous ses yeux pour en finir en une seule fois avec l'appendice caudale de la bête. L'attaque, semblable à celle qu'elle m'avait lancé plus tôt, mais visiblement débridée au maximum, s'ajouta au poids du coup, et la queue fut sectionnée à environ la moitié de sa longueur avec un bruit d'explosion, puis une violente secousse lorsque la masse physique s'écrasa au sol. Bien joué, cela privait le dragon non seulement de son arme physique ayant la plus grande portée, mais également de sa capacité à voler efficacement à présent que son levier d'équilibrage se trouvait fortement raccourci.

Cependant, le hurlement incroyable qui s'ensuivit ne fut pas un hurlement de douleur, mais de rage, et il ne vint pas de la créature que nous affrontions. Un frisson d'horreur parcouru mon dos, lorsqu'un deuxième dragon, légèrement plus petit et plus élancé, et d'un blanc marbré, s'extirpa à son tour du sol, créant un nouveau séisme et pulvérisant un autre quartier de la cité morte. Une femelle. Un couple. Je retenais un juron. Quelle était la probabilité de tomber sur un COUPLE de dragons vénérables ?

Pester n'aurait cependant rien réglé. Affronter un seul de ces êtres était une épreuve que nous pouvions traverser sans accroc avec un bon travail d'équipe, de la prudence et de la stratégie - j'avais déjà traversé pire en étant seul. Mais en affronter deux en même temps, c'était une toute autre affaire. Il me fallait réussir à les séparer, à en occuper un pendant que nous nous chargions de l'autre. Un Kekkai ? Trop faible. Utiliser tout de suite Chams, le Xaoshi des Ombres ? C'était certes mon attaque la plus puissante en dehors du Darklight, mais je n'étais pas sur de pouvoir en finir directement avec une des bêtes sans l'avoir affaibli avant, et en cas d'échec, je n'aurai peut-être pas le temps de relancer un sort à dix versets.

Réfléchissant à toute vitesse pour tenter d'élaborer une stratégie viable dans cette situation critique, je préparais machinalement un Starfall, imitant la nuée de projectiles magiques que Serena balança au visage du dragon noir, mais visant pour ma part à aveugler la blanche. Je fus cependant trop lent. Ou plutôt, la dragonne me surprit par la vitesse à laquelle elle canalisa son souffle, qui jaillit de sa gueule sous la forme d'un projectile de lumière pure, presque un rayon focalisé, qui siffla dans l'air à une vitesse effrayante vers la source de sa rage. Prise au dépourvus, Haruka ne put que tenter de parer de son nodachi. L'impact fut sec, les appuis de la sabreuse firent jaillir des éclats de pierre dans les airs, elle ploya sous la force de l'attaque, mais finalement, elle tint bon, et le trait de lumière se dissipa sans l'atteindre. Il y eut cependant un bruit métallique. Un bruit de brisure. Un bruit que je ne connaissais que trop bien.

Dans la main de la bretteuse, ne restait de son nodachi qu'une garde et quelques pouces d'une lame brisée, au moignon à moitié fondu par l'intensité magique de l'attaque. Un air de stupeur se peignant sur son visage pendant un instant, elle utilisa l'un de ses consommables pour se téléporter hors de portée, tandis que les deux dragons se protégeaient grâce à leurs ailes des volées de projectiles magiques de Serena et moi. La magicienne, alarmée par le désengagement de sa minister, la rejoignit d'un déplacement instantané, laissant Raizerbutt sur place.

- Shio, ramène-toi !

Le ton autoritaire de la bretteuse me fit tiquer légèrement, mais j'avais bien compris qu'elle avait quelque chose à dire après cette retraite spontanée.

*Raizerbutt, occupe-les quelques instants, s'il-te-plait.*

Je sentis la petite opiner du chef, et s'élancer avec un "bang !" sonore sur les deux dragons. Son empathie pour Haruka et sa haine envers l'être qui venait de briser ce qu'elle considérait comme une soeur lui faisaient même oublier que Serena l'avait littéralement abandonnée quelques secondes plus tôt, et elle m'en aurait voulu de lui refuser vengeance. Un deuxième son d'impact me laissa deviner qu'elle venait de percuter l'une des deux gigantesques créatures, probablement en plein torse vu le son mat et profond qui résonna dans les rues. Pour ma part, j'avais déjà rejoint les deux filles d'une "tranche de l'espace". Sur la demande - l'ordre - d'Haruka, Serena dressa un kekkai autour de nous, gagnant un peu plus de temps.

- Shio, je sais que c'est toi qui commande, mais laisse-moi parler.

Je restais coît. Je savais qu'elle m'avait appelé car elle avait quelque chose à dire, et je n'avais nulle intention de l'en empêcher. Je hochais simplement la tête lorsqu'elle me demanda si je comprenais son sentiment. Je n'avais encore perdu aucune de mes lames possédant un nom, mais je perdais plus souvent qu'à mon tour des lames anonymes pendant mes combats, et même cela me laissait un arrière-gout amer insupportable dans la bouche. Alors perdre une de mes plus vieilles compagnes comme Tenbatsu ou Osore... Oui, je savais ce qu'elle ressentais, probablement mieux que personne.

Cependant, elle avait une demande à faire, qui n'était pas en relation avec la perte de son sabre. Pestant intérieurement contre cette perte de temps qui aurait pu être réglée avant le début du combat, je serrais les dents, et endura le stress mental d'une canalisation de sorts déjà actifs dans le focus de Tao Majere : même sans parler de mon armure de glace et de lumière, le Souffle de Bahamut n'était pas un sort que je pouvais maintenir bien longtemps - ce n'était même pas un sort à maintiens pour commencer, il m'avait fallu des efforts inhumains pour le modifier ainsi en l'apprenant -, pas question de le gâcher pendant que nous discutions stratégie. Tout comme Chams, je n'aurai pas l'occasion de le relancer au cours du combat sans de considérables efforts de tactique, et même un Xaoshi n'égalait le Darklight ni en terme de puissance... ni en terme de coût en mana. Autant tout stocker dans le bâton en attendant la reprise du combat.

De fait, alors que l'un des dragons - le noir - s'échinait sur le kekkai de Serena - qui tenait bon pour l'instant -, et que l'autre poussait des rugissement de hargne dans son duel contre Raizerbutt, Haruka exposa son idée : que je fasse un Pactio temporaire avec Serena. Elle demanda également à se charger en solo de la dragonne blanche, mais je reléguais cette question de côté. Chaque chose en son temps, d'abord le pactio. Serena sembla quelque peu surprise par la demande de sa minister, mais elle sembla accepter gravement la détermination de sa compagne, et me précisa ce qui, à ses yeux, sembla être un point particulièrement important... Un baiser.

Je n'avais aucunement l'intention de me montrer condescendant avec elles, hélas les mots "petites filles" me traversèrent néanmoins l'esprit. Je n'étais pas beaucoup plus vieux qu'elles, mais la différence d'expérience entre nous était tristement visible, là encore... Je n'en montrais cependant rien. Après tout, sans mes connaissances en ritualisme, la condition du baiser aurait également pu me sembler dérangeante vis-à-vis d'Hime. Mais je possédais ces connaissances, et je savais donc que le contact physique est l'un des rituels les plus basiques et les plus fondamentaux, dont la puissance pouvait être variable selon le degré d'importance psychologique attaché par les participants - ou par les mœurs généraux de la société concernée - à ce contact. En d'autres termes : plus le contact est intime, plus celui-ci est une composante puissante dans le rituel. Puisque le Pactio était clairement un rituel d'union, qu'un contact physique tel qu'un baiser soit nécessaire en tant que composante n'avait pas grand chose de surprenant.

Je poussais un soupir.

- Procède au rituel, répondis-je rapidement à Serena, sans rien trahir de mes pensées. Ton kekkai résiste plus qu'honorablement, mais il ne sera pas éternel, ne perdons pas de temps. Faisons ce qui doit être fait.

Elle acquièsca, et rapidement, un cercle magique fut tracé. Mon oeil blanc l'analysa très vite, y décelant quelques défauts de conceptions - ou plutôt, des modalités prévues et volontaires, que j'appréhendais comme des défauts. La méthode magique utilisée pour construire ce rituel était quelque peu étrange à mes yeux, très différente des rituels du Royaume, mais je reconnus néanmoins certaines similarités, une logique commune, visiblement universelle. Au final, la programmation de ce Pactio me faisait l'effet d'un code créé par un excentrique aux idées très inhabituelles selon les mœurs de mon monde, mais pas d'un langage différent pour autant et, dans l'absolu, il n'était pas si complexe que ça - ce n'était d'ailleurs sans doute pas le but, puisqu'il devait vraisemblablement être aisément accessible aux magisters et ministers du monde de Serena et Haruka. Le caractère complexe du Pactio résidait sans doute dans la décision de l'utiliser ou non, et non de savoir le faire. Excentrique, mais intéressant. Je notais au passage que le baiser n'était techniquement pas le seul type de contact possible entre les contractants, mais dans le cas présent, un échange de sang n'était pas vraiment recommandé considérant nos différences de systèmes magiques et d'origine... La seule partie qui m'intrigua véritablement, fut le protocole semi-aléatoire permettant au contractant mineur de se lier à un artefact - "semi" seulement, car des conditions intrinsèques reliaient la "sélection" de l'artefact à de nombreux et subtils facteurs. Là encore, pourquoi pas ?

M'arrachant à mon analyse intéressée, la demoiselle en face de moi ferma les yeux et se pencha légèrement en avant, dans l'attente. J'avais beau dire, je rougis quelque peu. Pas par pudeur, mais parce que l'image de ma femme, sa nuisette diaphane suggérant ses formes parfaites, et fermant de la même manière ses yeux semblables à deux galaxies sans fin, fit irruption dans mon esprit. J'aurai aimé pouvoir me forcer à imaginer que je l'embrassais elle, plutôt qu'une jeune presque-inconnue, mais c'eut été à l'encontre de la bonne marche du rituel : si le lien qui allait m'unir à Serena n'était que physique, l'esprit s'offrant à une toute autre allégeance, autant simplement se serrer la main, car il n'y aurait nulle intimité.

- Faisons ce qui doit être fait... soufflais-je à nouveau, cette fois à voix basse et pour moi-même.

Puis, d'un geste doux mais ferme, je pris la jeune fille par la taille, l'attirant contre moi, et scella mes lèvres sur les siennes avec une passion à laquelle elle ne s'attendait visiblement pas. Profitant de cet instant de surprise, je glissais ma langue entre ses lèvres entre-ouvertes, l'embrassant comme je n'avais embrassé qu'une seule autre femme dans ma vie. Cette femme que je ne reverrai peut-être qu'en m'offrant tout entier à cette fille dans mes bras... Je raffermis encore un peu mon étreinte, l'une de mes mains caressant ses formes, cherchant à mieux connaître sa silhouette, alors qu'une vive lueur d'un blanc pur nous entourait, de plus en plus fort.

Une sensation de vive chaleur monta un instant en moi, puis retomba avec un "vlouch" semblable au bruit d'une vague qui se retire. En même temps, la lumière qui nous entourait s'apaisa, et le cercle magique du pactio cessa de briller, et sa lueur sembla se condenser au niveau de ma poitrine. Mettant fin au baiser, je m'écartais quelque peu de Serena, un peu pantelante, et avec un - piètre - sourire d'excuse, je m'emparais de la carte lumineuse qui s'était mise à tournoyer entre nous, et la scindais en deux exemplaires, tendant l'originale à Serena.

- Magister... saluais-je, non sans une pointe subtile d'ironie.

Carte de Pactio

Comme je le pensais, l'image qui apparaissais sur la carte était une "représentation" de moi, imagée et symbolique, qui me laissa un arrière-gout étrange. Le plus dérangeant étant sans doute l'allusion complexe et profonde à mon jumeau par l'image du corbeau... M'enfin, inutile de s'attarder sur des détails, d'autant que le pacte n'était que temporaire.

- Abeat, prononçais-je d'une voix ferme.

Aussitôt, dans ma main apparut... un livre, gros volume relié d'un vieux cuir épais et vierge de toute autre décoration que son simple nom, imprimé en lettres d'argent. J'eu une seconde d'arrêt. Un livre ? J'avouais m'attendre à autre chose, considérant les protocole d'analyse inclus au rituel... Puis mes yeux tombèrent sur le titre du livre, imprimé non en argent comme je l'avais cru, mais en fait... frappé en lettres d'acier, subtilement cloutées sur la reliure. Et ce nom ne m'était pas inconnu.

"Index Gladii", la plus ancestrale, la plus magique et la plus fondamentale des archives de toutes les épées. Un tome légendaire, seulement mentionné par les plus fervents bretteurs et par les plus obscurs occultistes, et jamais découvert de mémoire d'homme, d'elfe ou d'ange - ce qui n'était pas peu dire ! Je l'avais moi-même cherché pendant bien longtemps pendant mes quêtes, mais jamais je n'avais eu ne fut-ce que la sensation de m'approcher d'une piste. Et ce livre se tenait paisiblement en lévitation devant moi, comme dans l'attente presque tranquille que ma main touche son cuir, et que mes yeux foulent ses pages inviolées durant des millénaires...

Réalisant que j'avais retenu ma respiration, j'autorisais mon souffle à reprendre son fonctionnement normal, alors que mes doigts caressaient la reliure du tome. Voilà bien un allié de poids pour le combat qui nous attendait - et si il y avait bien une personne sur tout le Misanris qui était à même de comprendre et d'utiliser tout le potentiel de ce livre, c'était bien moi. Pour quelqu'un comme moi, ce volume était potentiellement l'équivalent du plus grand grimoire de sort possible. Et je n'allais pas m'en priver.

Un sourire fugace étirant un instant mes lèvres alors que je luttais contre l'euphorie - ce n'était pas le moment -, avant que je ne me tourne vers Haruka. Il me fallut un certain effort pour reprendre un air très sérieux, car le sujet ne devait pas être pris à la légère. Je m'étais engagé à les guider, après tout.

- Je n'aurai qu'une seule question, lançais-je d'une voix que je voulais ferme, mais pas agressive. Pourquoi tiens-tu à combattre la dragonne à toi seule. Vengeance ? Fierté ? Honneur ? Défi ? Inutile de me répondre, je veux juste que tu sois clairement capable d'exprimer ta raison pour toi-même. Car voici la situation : nous sommes tous les trois en danger de mort, face à deux créatures, chacune d'entre elles représentant à elle seule une épreuve réelle et conséquente. Avec un bon travail d'équipe, un bon plan et beaucoup d'efforts, nous pourrons nous en sortir sans prendre trop de risque. Seulement, cela tient pour une bonne part dans le fait que nous formions, à nous trois, deux "duos" efficaces : deux lanceurs de sorts, et deux combattants, considérant que je suis versé dans les deux arts. Ce qui nous amène à la véritable problématique : si toi, une combattante, va combattre seule une des deux créatures, tu créés un déséquilibre, qui peut mettre en danger toute l'entreprise. La véritable question, c'est encore une fois à toi-même que tu dois la poser, et y répondre : la raison pour laquelle tu veux défier seule la dragonne blanche vaut-elle, en ton âme et conscience, de mettre autrui en danger, à fortiori ta partenaire ? Car si tu meurs, tu nous condamnes peut-être aussi. Si tu penses pouvoir te permettre un tel luxe et que tu es sure de toi, je n'insisterai pas, ni ne t'empêcherai de faire ce que tu crois juste pour toi-même. Utilise alors ton artefact pour bloquer le souffle de la dragonne, qui est clairement magique contrairement à celui du mâle. Cependant...

Laissant un suspens dans ma nouvelle phrase, après mon débit rapide - le temps nous était compté -, je manipulais rapidement quelques atomes de magie, afin de créer au sol une nouvelle programmation magique : un cercle de Pactio. Je me serai bien permis quelques modifications, mais si j'étais capable de le reproduire sans trop de mal après l'avoir vu une fois, il me faudrait l'étudier plus en profondeur si je voulais être sur de ne pas tout détraquer avec une retouche mal avisée.

- ... Si tu préfères finalement mettre de côté tes principes, et faire ce qui doit être fait, je te propose moi-même un Pactio temporaire. Tous les bonus sont bons à prendre, comme tu l'as si judicieusement fait remarquer. Le choix est tiens. Tout ce que je te demande, c'est de le faire vite : Raizerbutt et Serena ne tiendront pas jusqu'à demain, et quelle que soit ta réponse, elle m'obligera à établir une stratégie. Réfléchis vite, mais réfléchis bien. Que choisis-tu ?

Et j'attendis sa réponse, une main tendue vers elle. Je m'étais efforcé de ne pas prendre un ton réprobateur ou moralisateur, mon objectif étant de l'amener à réfléchir et non de la sermonner, mais j'espérais honnêtement qu'elle fasse le bon choix. Dans le cas contraire, et bien, je suppose que je devrai y aller à fond...


Dernière édition par Van Gilder le Mer 1 Avr - 6:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nanoha-chronicles.forumactif.com
Ewilan Finnigan
Sale Gosse
avatar

Messages : 43
Date d'inscription : 02/04/2014

MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   Mer 1 Avr - 0:32

And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight
Serena & Haruka & Shio

Un Pactio, Deux Pactios...



La situation était on ne peut plus délicate pour les trois combattants. Déjà qu'affronter un Dragon Ancien était une tâche difficile, alors deux... de mémoire d'hommes, personne n'avait jamais réussit cet exploit dans le Mundus Magicus. Quant au monde où vivait Shio, et bien les deux guerrières n'en avaient aucune idée. Mais une chose était claire : elles étaient en situation de mort.

Tandis que Serena mettait la gomme afin d'ériger un mur de protection efficace pour protéger les membres du trio de l'attaque furieuse du Dragon Noir, Raizerbutt fonça directement au contact du Blanc afin de le percuter et de l'attaquer. Elle semblait réellement en rogne, sans doute à cause de ce qu'il venait de se passer. En tout cas, son intervention était providentielle car elle permit à Haruka d'exposer ses projets. Un Pactio entre Shio et Serena hein ? C'était une idée à creuse effectivement. Et, même si par principe ça dérangeait un peu la Shinmei, elle ne pouvait pas vraiment faire la fine bouche à ce moment. Non, il y avait trop d'enjeux.

La réaction ne se fit pas attendre. Au bout de quelques instants de réflexions, l'Archange finit par accepter la proposition. Il ne pouvait en être autrement, de toutes façons. Alors que Serena convoquait son pouvoir magique afin de créer le cercle du Pactio, Haruka restait en arrière. Elle était en train de réfléchir. Elle avait dit qu'elle voulait affronter Blue-Eyes toute seule, mais en était-elle seulement capable ? Elle fut tirée de sa rêverie au moment où elle vit que Shio semblait prendre un peu trop ses aises, explorant légèrement le corps de Serena. Serena qui d'ailleurs semblait étouffée. Tss, elle avait beau savoir que c'était nécessaire, elle ne pouvait néanmoins garder en elle toute sa soif de sang qui, pendant un instant se dirigea vers Shio. Non, se calmer. Elle devait se calmer si elle voulait combattre. Faire le vide.

Le Pactio était conclu. La Carte sortant du corps même de Shio, qui divisa cette dernière en deux avant d'en donner un à Serena, qu'elle attrapa. Joli profil. Cependant, la magicienne nota la présence d'un corbeau. Étrange pour un être de son statut. Et si...

- Magister...

Il était aisé de comprendre la très légère ironie dans sa phrase. Et Serena ne réussit pas à s'empêcher de tacler également son nouveau partenaire avec une petite réplique.

- Très beau profil. J'aime particulièrement le corbeau, même si c'est assez étrange pour un Archange... pas vrai ?...

Elle n'était pas sotte. Il y avait anguille sous roche. Mais elle avait assez de tacts pour ne pas creuser plus loin. Puis, Shio convoqua alors l'Artefact qu'il venait d'obtenir via le Pactio. Un vieux grimoire sans âge nommé "Index Gladii"... ce dernier devait sans doute posséder les mêmes caractéristiques que le Héros aux Milles Visages de Jack Rakan. Autrement dit, c'était plus qu'un allié de choix dans cette lutte.

Puis, après une petite pause, Shio reprit la parole, pour s'adresser à l'épéiste, cette fois-ci. Il l'interrogeait sur ses motivations, sur la raison qui la poussait à faire ça. En agissant d'une manière aussi égoïste, elle risquerait de mettre en danger l'opération avec sa soif de vengeance. Cependant, Shio, loin de lui faire la morale lui proposa simplement la chose suivante : agir comme une équipe en faisant un Pactio avec lui, ou bien agir seule et mettre en péril leur vie à tous les trois.

Prise dans un conflit intérieur, Serena resta coïte. Elle ne connaissait que trop bien sa partenaire et se doutait de la lutte mentale qui devait avoir lieu dans sa tête, tandis qu'elle avait fermé les yeux, se concentrant intensément. Et merde, ce n'était plus le temps de tergiverser, le bouclier ne tiendrait plus très longtemps.

- Tss... je ne pense pas que nous pourrons un jour vraiment nous entendre, Shio. Mais t'es assez fort... Tu peux être mon rival.

Rival hein ? On pouvait penser à une moquerie mais ce n'était pas le cas. Elle était sérieuse. Elle reconnaissait la force de Shio. Et donc, elle l'acceptait, dans un sens. Puis, dans un seul mouvement elle tira la tête de Shio vers elle afin de l'embrasser d'un coup sec. C'était bien plus naturel, bien moins cérémonieux et beaucoup plus sauvage qu'avec Serena. Nulle cérémonie cette fois-ci. La simplicité, tout simplement.

Au bout d'un moment, elle finit par rompre le contact, tandis que la carteapparaissait. La prenant rapidement en main sans plus de cérémonie, elle se prépara à découvrir son nouvel Artefact.

- Adeat...

Gladius Renovatione. Une épée. Une magnifique épée, dont la lame avec une forme assez étrange mais dont le tranchant était incroyablement aiguisée. Assez longue, elle l'était presque autant que son Nodachi. Richement décorée, l'épéiste avisé ne s'y trompait pas : cette arme était faite pour tuer. La prenant sans plus de cérémonie entre ses mains, Haruka ressentit quelque chose en découvrant ses capacités. Elle, Shio, Haruka. Même les deux dragons. Il semblait que tous les liens entre les individus présents étaient convertis dans cette arme en quelque chose. Une certaine puissance. Cela ressemblait à du Ki, mais il y avait également une grande dose de magie dans la lame. Et si...

- Serena... rappelle moi qu'elles sont les trois méthodes de combat les plus avancées de notre monde...

Où voulait-elle en venir ? Serena ne comprenait pas le petit sourire qui se dessinait sur le visage de sa partenaire. Quel était le rapport entre son Artefact et ce sujet ? Ne comprenant pas vraiment, elle se contenta de répondre.

Et bien... il y a la Magia Erebea de Dark Evangeline, le Pactio et...

Silence. La stupeur était clairement visible sur le visage de Serena qui s'était décomposé en quelques instants. Ce n'était pas possible ? La capacité de ce sabre n'était pas de... Serena connaissait incroyablement bien sa partenaire, au point que les mots étaient inutiles. Cependant, juste pour cette fois, elle eut besoin de poser la question qui lui brûlait les lèvres.

- Il n'y avait encore jamais eu d'Artefacts comme ça, n'est-ce pas ?...

Pour seule réponse, tandis que le mur de protection s’affaissa et que le Dragon Noir tenta d'attaquer le trio, Haruka sourit. Et en un seul mouvement de sa nouvelle arme, sans même regarder son adversaire, elle trancha l'air.

Une incroyable puissance à l'état pure jaillit de la lame avant de percuter le Dragon et lui faire prendre l'équilibre. Tout ça, alors qu'elle ne maniait l'épée que d'une seule main et ne regardait pas la créature. Et cette puissance. Ce pouvoir...

- Merci Shio... Grâce à toi... je suis désormais capable d'utiliser la Méthode Hien.

La Méthode Hien. L'ultime Art du Combat. Cet art-même qui rivalisait avec la Magia Erebea. Peu de gens pouvaient se targuer de l'utiliser. Et parmi-eux, seul un était encore en vie : Takahata Takamichi. Même ce type, même cet être sans aucun talent magique devenait une véritable machine de guerre en l'utilisant. Alors, si Haruka avait le pouvoir d'utiliser cette capacité...

- Je vais retourner à l'arrière vous soutenir. Occupez-vous d'eux pendant que je prépare un autre gros sort.

Joignant le geste à la parole, elle utilisa un autre Shukushi pour se positionner à l'arrière, concentrant son pouvoir magique. Elle était désormais à une distance plus que raisonnable et convoqua alors la carte de son Pactio avec Serena, en plus de celui avec Shio.

- Ministra Ryû-ô Shio ! Takabe Haruka. Que 150 secondes de puissance envahissent mes partenaires !

De son côté, Haruka était prête, aux côtés de Shio, Gladius Renovatione dans les mains. De leur côté, les deux Bêtes s'étaient relevées et étaient prêtes pour l'assaut suivant qui ne tarderait pas à venir.

- Prêt, partenaire ?

►Nouvelle Arme...
Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight   

Revenir en haut Aller en bas
 
And the Worlds collide ~ Archangel, between Mage & Knight
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Worlds 2010
» Troll mage.. Heu non! LE troll mage!
» macro pom pyro mage
» [Refusé] [Mage Arcane] Tweenty
» mage gnome spé feu

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Nanoha Chronicles :: Fate :: Fate 2nd Requiem Arena-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: